Le forum des Gens Ordinaires

Bonjour et Bienvenu(e),

sur le forum des Gens Ordinaires

https://www.gensordinaires.com

Les Membres du Forum


Le forum des Gens Ordinaires

Bonjour et Bienvenu(e),

sur le forum des Gens Ordinaires

https://www.gensordinaires.com

Les Membres du Forum


Le forum des Gens Ordinaires
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Le forum des Gens Ordinaires

Forum de discussions entre amis du net. Ouvert à tous.
 
AccueilPortailÉvènementsPublicationsS'enregistrerConnexion
Votons pour le forum

Meilleur du Web : Annuaire des meilleurs sites Web. Boosterforum

-38%
Le deal à ne pas rater :
PNY – Disque SSD Interne – CS900 – 480Go – 2,5″
31.19 € 49.99 €
Voir le deal

 

 C'est arrivé en décembre

Aller en bas 
4 participants
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
mimi1260
Administrateur
mimi1260


Messages : 40700
Qualité : Qualité
fidèle en amitié

C'est arrivé en décembre Empty
MessageSujet: C'est arrivé en décembre   C'est arrivé en décembre Icon_minitimeJeu 1 Déc 2022 - 16:15

Les Français découvrent la guillotine


Le 1er décembre 1789, le député Joseph Guillotin, docteur de son état, suggère à la tribune de l'Assemblée constituante que soit introduite l'égalité de tous les citoyens devant le juge.


« Les délits du même genre seront punis par le même genre de peine, quels que soient le rang et l'état du coupable, écrit-il dans son projet de loi. Dans tous les cas où la loi prononcera la peine de mort, le supplice sera le même (décapitation), et l'exécution se fera par un simple mécanisme ».
C'est arrivé en décembre Guillotine4



Égalité devant la mort


L'Assemblée constituante édicte donc le 3 juin 1791 que « tout condamné à mort aura la tête tranchée » (article 3 du Code civil). Elle demande à Antoine Louis, secrétaire perpétuel de l'Académie de chirurgie, de mettre au point la machine à exécuter.


Le chirurgien s'inspire d'une machine d'origine écossaise, avec un tranchoir entre deux montants en bois. Il améliore son mécanisme et remplace le couperet en forme de croissant par un couperet en forme de trapèze.


La machine assure selon ses promoteurs une mort immédiate, à la différence de la décapitation à la hache ou à l'épée (la « décollation », privilège des nobles) ; à la différence également de la pendaison, de la roue ou, pire, de l'écartèlement, supplices réservés aux roturiers.


Elle est essayée à Bicêtre sur des moutons et des cadavres. Nicolas-Jacques Pelletier, en fait les frais pour la première fois le 25 avril 1792. C'est un voleur de grand chemin qui a frappé un citoyen pour lui extorquer ses assignats.


La machine est d'abord appelée « louisette ». Puis, les journalistes parlementaires, mécontents du docteur Guillotin qui, à l'Assemblée, leur demandait de bien se tenir, la baptisent « guillotine », non sans s'attirer les protestations de l'intéressé.
C'est arrivé en décembre Guillotine

La guillotine sur la place de la révolution(aujourd'hui place de la concorde) Musée Carnavalet,Paris




Dans l'argot des rues, la machine sera aussi surnommée le « rasoir national » ou la « Veuve ». Les magistrats préfèrent quant à eux le délicat euphémisme : « bois de justice ».


Pendant la Grande Terreur, en 1793 et 1794, environ 17 000 condamnés auront à la connaître.


Elle recueillera en France un vif succès populaire jusqu'au 29 juin 1939, date à laquelle les exécutions cessent d'être publiques.


Les armées de la Révolution et de l'Empire diffusent l'invention dans les pays conquis. C'est ainsi que la guillotine sera utilisée jusqu'au milieu du XXe siècle dans certains Länder allemands telle la Bavière.
Revenir en haut Aller en bas
mimi1260
Administrateur
mimi1260


Messages : 40700
Qualité : Qualité
fidèle en amitié

C'est arrivé en décembre Empty
MessageSujet: Re: C'est arrivé en décembre   C'est arrivé en décembre Icon_minitimeVen 2 Déc 2022 - 10:24

Sacre de Napoléon Ier


C'est arrivé en décembre Napoleon-gerard

Napoléon 1er en costume du Sacre (1805, baron Gérard, musée Fesch, Ajaccio)


Le 2 décembre 1804 Napoléon Bonaparte est sacré empereur des Français à Notre-Dame de Paris, en présence du pape Pie VII. À peine âgé de 35 ans, il reconstitue à son profit l'Empire de Charlemagne !



Beaucoup de Français se plient à ce surprenant archaïsme. Ils y voient le moyen d'empêcher à tout jamais le retour de l'ancienne dynastie des Capétiens.


Parmi ces Français qui craignent la restauration de l'Ancien Régime figurent les anciens députés de la Convention qui ont condamné à mort le roi Louis XVI et tous ceux qui ont acheté des biens nationaux ou se sont enrichis pendant la Révolution.


Le 25 mars 1802, à Amiens, l'Angleterre et la France ont signé un traité de paix qui met un point final à la deuxième coalition européenne contre la France.


Napoléon Bonaparte, qui gouverne la France en dictateur avec le titre de Premier Consul, profite de la paix retrouvée pour affermir son pouvoir à l'intérieur comme à l'extérieur.


La bourgeoisie, qu'inquiète la menace d'une restauration royaliste, lui adresse des pétitions en vue d'instaurer l'hérédité dans sa famille comme garantie contre le retour des Bourbons. C'est ainsi que, par le sénatus-consulte du 28 floréal An XII (18 mai 1804), le Sénat déclare confier le gouvernement de la République « à un empereur, qui prend le titre d'Empereur des Français. »




Le pape réquisitionné


Génie de la propagande et de la mise en scène, le nouvel empereur ne se contente pas d'une ratification de son titre par le peuple. Il veut une onction religieuse pour s'aligner sur les autres empereurs du moment.


Foin d'un quelconque archevêque ! Napoléon exige rien moins qu'un sacre par le pape lui-même comme Charlemagne un millénaire plus tôt. Pie VII (64 ans)  se prête à la mascarade avec l'espoir d'obtenir un arrangement sur le Concordat. Mais en dépit de toutes les couleuvres avalées, il repartira bredouille, sans avoir rien obtenu de Napoléon...


Le sacre
C'est arrivé en décembre David

Jacques-Louis David(1748-1825), autoportrait


La cérémonie du sacre est ordonnancée par le peintre Jacques-Louis David (55 ans), adepte du néo-classicisme et du retour au style antique. La cathédrale est comble. Parmi les assistants du premier rang figurent beaucoup d'anciens révolutionnaires qui n'ont jamais caché leur athéisme militant. Certains, comme Fouché, le ministre de la Police générale, se sont signalés pendant la Terreur dans des massacres ignobles d'ecclésiastiques et de religieux.


La cérémonie est quelque peu brouillonne et totalement dénuée de spiritualité et de recueillement. Elle s'éternise pendant trois longues heures dans le froid vif de décembre. Pïe VII donne l'onction à Napoléon et Joséphine. Après la messe, il bénit les emblèmes impériaux : anneau, épée et manteau.


Le peuple et l'armée considèrent le sacre sans enthousiasme ou avec ironie. À part Londres, en guerre contre la France, toutes les capitales européennes reconnaissent à contrecoeur le titre impérial de Napoléon, y compris Saint-Pétersbourg (Russie) qui a pris le deuil après l'exécution du duc d'Enghien.
Revenir en haut Aller en bas
mimi1260
Administrateur
mimi1260


Messages : 40700
Qualité : Qualité
fidèle en amitié

C'est arrivé en décembre Empty
MessageSujet: Re: C'est arrivé en décembre   C'est arrivé en décembre Icon_minitimeDim 4 Déc 2022 - 10:50

Mort de Carloman


Le 4 décembre 771 meurt Carloman, le fils cadet de Pépin le Bref, roi des Francs, et de Berthe au grand pied. Son frère aîné, Charles 1er, futur Charlemagne, peut désormais régner sans partage sur les territoires hérités de son père trois ans plus tôt.
Revenir en haut Aller en bas
mimi1260
Administrateur
mimi1260


Messages : 40700
Qualité : Qualité
fidèle en amitié

C'est arrivé en décembre Empty
MessageSujet: Re: C'est arrivé en décembre   C'est arrivé en décembre Icon_minitimeDim 4 Déc 2022 - 10:55

Saint Louis signe la paix avec l'Angleterre

Le 4 décembre 1259, le roi d'Angleterre Henri III Plantagenêt signe avec Louis IX, le futur Saint Louis, le traité de Paris (appelé aussi traité d'Abbeville).

Ce traité met fin à ce que l'on appelle parfois la première Guerre de Cent Ans. Ce conflit entre la France et l'Angleterre avait débuté au siècle précédent avec le mariage d'Aliénor d'Aquitaine et du futur roi d'Angleterre Henri II Plantagenêt.

La chrétienté occidentale au milieu du XIIIe siècle
Le XIIIe siècle, aussi appelé « siècle de Saint Louis », voit l'émergence d'une nouvelle civilisation urbaine. Les villes ne sont plus le lieu de résidence d'une classe dirigeante improductive, comme sous l'Antiquité, mais le foyer d'activités intenses et d'échanges commerciaux et intellectuels qui irriguent les campagnes et toute la société. Ainsi en va-t-il de Paris et Montpellier comme des cités italiennes ou des villes de la Hanse, autour de la mer Baltique.

La chrétienté occidentale s'épanouit dans l'art gothique tandis que les Mongols de Gengis Khan entraînent l'Europe orientale dans une profonde régression sociale. En Espagne, la Reconquista catholique entre dans sa dernière phase. Au centre de l'Europe, le Saint Empire est paralysé par une crise dynastique majeure, le Grand Interrègne. Plus à l'Est, les chevaliers Teutoniques entament une entreprise de colonisation allemande sous couvert d'évangélisation. C'est le « Drang nach Osten ». À Constantinople, les Grecs chassent les Latins et restaurent un empire byzantin croupion.

Fin d'une première guerre de cent ans

C'est arrivé en décembre Saint-louis-buste

Tête de statue de Saint Louis à la Conciergerie (Paris), pierre polychromée, début du XIVe siècle.

Louis IX rétrocède à Henri III le Périgord, la Guyenne, le Limousin, le Quercy, l'Agenais et la Saintonge. Mais le roi d'Angleterre s'engage, pour ces possessions, à rendre au roi de France l'hommage féodal dû au suzerain.

Le roi de France conserve par ailleurs la Normandie et les pays de Loire (Touraine, Anjou, Poitou et Maine). Ces riches provinces ont été confisquées par son aïeul Philippe Auguste au père de Henri III, le roi Jean sans Terre.

Par ce traité équitable, tissé de concessions réciproques et appuyé par les victoires des armées françaises à  Saintes et Taillebourg, le roi de France devient le monarque le plus puissant d'Occident.
Revenir en haut Aller en bas
nuagebleu
Citoyen-ne
nuagebleu


Messages : 1330
Qualité : Honnête, Trop Franche, Fidèle en Amitié
Après a vous de juger

C'est arrivé en décembre Empty
MessageSujet: Re: C'est arrivé en décembre   C'est arrivé en décembre Icon_minitimeDim 4 Déc 2022 - 10:57

merci mimi
Revenir en haut Aller en bas
http://mon-auvergne.forumactif.com/
mimi1260
Administrateur
mimi1260


Messages : 40700
Qualité : Qualité
fidèle en amitié

C'est arrivé en décembre Empty
MessageSujet: Re: C'est arrivé en décembre   C'est arrivé en décembre Icon_minitimeMar 6 Déc 2022 - 8:19

C'est sa fête : Nicolas

C'est arrivé en décembre Nicolas

Sinter Klaas sur un timbre canadien

Évêque de Myre (Asie Mineure) au IVe siècle, Nicolas aurait ressuscité des enfants mis au saloir par un méchant aubergiste. Ce saint est encore aujourd'hui très populaire en Russie, en Pologne, dans les pays germaniques ainsi qu'en Lorraine, en Alsace, en Belgique et aux Pays-Bas. Patron des enfants, il est connu dans ces pays sous les noms de Saint Nicolas, Sankt Niklaus, Saint Niclaus ou encore Sinter Klaas. En Belgique et dans le Nord de la France, il est aussi le patron des passeurs d'eau et des bateliers.

Le jour de sa fête, saint Nicolas rencontre les enfants et distribue des bonbons aux plus sages... Les garçons reçoivent des cartes de saint Nicolas (tout comme les filles ont pu recevoir des cartes de sainte Catherine quelques jours plus tôt).

C'est arrivé en décembre Saint-nicolas

La fête de la Saint-Nicolas, Richard Brakenburgh, vers 1700, Hongrie, Musée des Beaux-Arts de Budapest.

En Pologne, les enfants déposent la veille leurs chaussures à la porte de leur chambre. À leur lever, ils trouvent de petits cadeaux, surtout des bonbons et du chocolat. Ils reçoivent aussi un petit diable en fourrure de lapin, attaché à une fine branche dorée, symbole de punition. En Lorraine, dont il est le patron, ainsi qu'en Alsace, saint Nicolas a coutume de parcourir les rues le jour de sa fête avec le père Fouettard. Le premier récompense les enfants sages, l'autre menace d'emporter dans sa hotte les enfants désobéissants. À Fribourg, en Suisse romande, la Saint Nicolas donne lieu à un grand défilé.

Ces traditions ont pris aux États-Unis la forme du Père Noël (Santa Claus pour les Américains).
Revenir en haut Aller en bas
mimi1260
Administrateur
mimi1260


Messages : 40700
Qualité : Qualité
fidèle en amitié

C'est arrivé en décembre Empty
MessageSujet: Re: C'est arrivé en décembre   C'est arrivé en décembre Icon_minitimeMar 6 Déc 2022 - 8:27

Quatorze femmes tuées à l'école Polytechnique de Montréal

Le 6 décembre 1989, un jeune homme de 24 ans s'introduit dans la prestigieuse école Polytechnique de Montréal (Québec, Canada). Armé d'une carabine, il pénètre dans une salle de classe et, sous la menace de son arme, en fait sortir les hommes. Puis il crie aux étudiantes : « Je hais les féministes ! » et tire sur elles. Gagnant la sortie, il poursuit le carnage. Quatorze étudiantes et une secrétaire vont trouver la mort et un nombre équivalent vont être blessées. Le tueur lui-même se suicide.

La tuerie de Polytechnique est à ce jour la plus grande tuerie de masse qu'ait connue le Québec. L'auteur est un étudiant dénommé Marc Lépine. Né d'une mère québécoise et d'un père algérien, il a enduré la violence de son père avant que ses parents ne se séparent. À 14 ans, il a changé son nom à consonance musulmane pour un nom typiquement québécois. Ayant entamé de bonnes études, il a été admis sous conditions en 1986 à l'École Polytechnique. Finalement empêché d'y poursuivre ses études, il s'est persuadé d'avoir été victime d'une discrimination en faveur des femmes, ce qui pourrait expliquer son trouble et son geste dément.
Revenir en haut Aller en bas
mariehelene
Membre
mariehelene


Messages : 874
Qualité : Qualité

C'est arrivé en décembre Empty
MessageSujet: Re: C'est arrivé en décembre   C'est arrivé en décembre Icon_minitimeMar 6 Déc 2022 - 9:04

Je ne comprends pas qu'on raconte aux enfants une histoire comme celle de Saint Nicolas.Ces enfants tués par le boucher et découpés pour être mis au saloir pour être finalement vendus pour être mangés comme de la viande !!!!Je trouve ça "atroce "

C'est arrivé en décembre Images?q=tbn:ANd9GcQbG-FzSrS15Hwlo841SUo6nrd7lRUVavDJKg&usqp=CAU
Revenir en haut Aller en bas
mimi1260
Administrateur
mimi1260


Messages : 40700
Qualité : Qualité
fidèle en amitié

C'est arrivé en décembre Empty
MessageSujet: Re: C'est arrivé en décembre   C'est arrivé en décembre Icon_minitimeMar 6 Déc 2022 - 9:30

N'est pas Saint qui veut !!!!
glin glin ne l'est pas non plus....de même que nitouche   pliéderire
Revenir en haut Aller en bas
Claire
Membre
Claire


Messages : 96
Qualité : Qualité

C'est arrivé en décembre Empty
MessageSujet: Re: C'est arrivé en décembre   C'est arrivé en décembre Icon_minitimeMar 6 Déc 2022 - 15:00

ce que j'aime bien en décembre, [img]C'est arrivé en décembre 91637210[/img]c'est arrivée du père Noel
Revenir en haut Aller en bas
mimi1260
Administrateur
mimi1260


Messages : 40700
Qualité : Qualité
fidèle en amitié

C'est arrivé en décembre Empty
MessageSujet: Re: C'est arrivé en décembre   C'est arrivé en décembre Icon_minitimeMer 7 Déc 2022 - 9:39

Bonjour Claire , belle image du pére noël en pleine activité. 
Revenir en haut Aller en bas
mimi1260
Administrateur
mimi1260


Messages : 40700
Qualité : Qualité
fidèle en amitié

C'est arrivé en décembre Empty
MessageSujet: Re: C'est arrivé en décembre   C'est arrivé en décembre Icon_minitimeMer 7 Déc 2022 - 9:49

DECES


Michel Ney (1769 - 1815) - Le Brave des Braves

Michel Ney, héros de la bataille de Borodino et de la traversée de la Bérézina, est le fils d'un tonnelier de Sarrelouis, une cité fondée par Louis XIV et fortifiée par Vauban.

Soldat courageux

C'est arrivé en décembre Ney

Michel Ney (10 janvier 1769, Sarrelouis - 7 décembre 1815,Paris)

Engagé volontaire en 1788, d'un naturel très simple, il gagne le surnom de « Brave des Braves » et devient général en 1796. Il s'illustre à Hohenlinden sous les ordres de Moreau avant de devenir maréchal d'Empire lors de la grande promotion de mai 1804.

Il est fait duc d'Elchingen après la campagne d'Allemagne (1805) et prince de la Moskowa après celle de Russie (1812) où son courage et sa détermination ont fait merveille.

Fort de ses états de service pendant la campagne de France, il s'enhardit à proposer l'abdication à Napoléon réfugié au château de Fontainebleau (18-20 avril 1814).

Après le débarquement de Golfe-Juan, il promet à Louis XVIII, qui l'avait nommé pair de France, de « ramener l'usurpateur dans une cage de fer ». Mais il se laisse emporter par l'émotion à Auxerre le 18 mars 1815 et tombe dans les bras de l'empereur.

À ses excuses, Napoléon répond : « Vous n'avez pas besoin d'excuses. Votre excuse, comme la mienne, est dans les événements, qui ont été plus forts que les hommes ».

À Waterloo, il fait de son mieux pour sauver la journée. Voyant que la bataille est perdue, il se jette dans la mêlée. Cinq chevaux sont tués sous lui mais, malgré cela, il ne parvient pas à trouver la mort. À pied, tête nue, il hèle ses fantassins : « Venez voir comment meurt un maréchal de France ! »

Condamné mais absous

Proscrit lors du retour de Louis XVIII, il tente de se cacher mais il est découvert près d'Aurillac, au grand embarras du roi qui voudrait lui épargner un jugement. Il est traduit devant une cour martiale mais celle-ci refuse de le juger.

Il comparaît alors devant la Chambre des Pairs et condamné à mort pour trahison. Comme sa ville natale vient d'être cédée à la Prusse, il pourrait utiliser une esquive juridique pour échapper à sa condamnation. Mais il rejette cette idée : « Je suis né Français, je veux mourir Français ! »

Le maréchal refuse donc de se dérober et, si l'on en croit une belle légende, devant le peloton d'exécution, près de l'Observatoire de Paris, le 7 décembre 1815, il aurait même eu le cran de commander : « Soldats, droit au coeur ! »

Une statue a été élevée par Rude sur le lieu de son exécution. Michel Ney fut le seul maréchal d'Empire exécuté à la Restauration.
C'est arrivé en décembre Ney_1815

La mort du maréchal Ney (1868, Jean-Léon Gérôme)


------------------------------------------------------------------------------------------


Jean Mermoz - 9 décembre 1901 à Aubenton (Aisne) - 7 décembre 1936
C'est arrivé en décembre Mermoz


Par son physique d'archange, son audace et son endurance, Jean Mermoz fut le plus populaire des pilotes de « La Ligne ». Ce nom mythique désigne la compagnie créée en 1918 à Toulouse par Pierre-Georges Latécoère et reprise en 1927 par Marcel Bouilloux-Lafont sous le nom d'Aéropostale. Elle s'illustra entre les deux guerres en établissant au prix d'immenses efforts les premières liaisons postales aériennes entre la France et l'Amérique du Sud.

Issu d'un milieu modeste, Mermoz est, après la Grande Guerre, engagé dans l'armée comme pilote. Il entre chez Latécoère en 1924. Il devient immensément célèbre après sa capture par les Maures le 22 mai 1926, suite à un atterrissage forcé de son Breguet XIV dans le désert au cours d'un vol Casablanca-Dakar. Son interprète et lui sont libérés contre une rançon de... mille pesetas. Abandonné en plein désert, Mermoz doit gagner à pied par ses propres moyens le poste d'escale de Cap-Juby, tenu par Antoine de Saint-Exupéry.

Avec une ténacité à toute épreuve, le pilote ouvre ensuite les liaisons aériennes directes de Toulouse à Dakar sans escale, puis jusqu'en Amérique du Sud. Franchissant la Cordillère des Andes, il atteint le Chili. Après l'absorption de l'Aéropostale au sein d'Air France (1933), Mermoz ne se laisse pas abattre et poursuit ses vols. Il disparaît dans l'Atlantique sud le 7 décembre 1936 avec ses quatre hommes d'équipage. Il a droit à des funérailles nationales le 30 décembre 1936. Nul ne songe à lui reprocher son engagement politique à droite, dans les Croix-de-Feu puis en 1936 dans le Parti social français, aux côtés du colonel de La Roque.
Revenir en haut Aller en bas
mimi1260
Administrateur
mimi1260


Messages : 40700
Qualité : Qualité
fidèle en amitié

C'est arrivé en décembre Empty
MessageSujet: Re: C'est arrivé en décembre   C'est arrivé en décembre Icon_minitimeMer 7 Déc 2022 - 13:06

Séparation des Églises et de l'État


Le 9 décembre 1905, le député socialiste Aristide Briand (43 ans) fait voter la loi concernant la séparation des Églises et de l'État.
C'est arrivé en décembre Briand1905

Aristide Briand


La loi s'applique aux quatre confessions alors représentées en France : le catholicisme, la confession d'Augsbourg (les protestants luthériens), les réformés (les protestants calvinistes) et les israélites. Elle clôture 25 ans de tensions entre la République et l'Église catholique, l'un et l'autre se disputant le magistère moral sur la société.


Une loi de conciliation


La nouvelle loi met fin au Concordat napoléonien de 1801 qui régissait les rapports entre le gouvernement français et l'Église catholique. Elle proclame la liberté de conscience et garantit le libre exercice des cultes.


Article 1er : « la République assure la liberté de conscience. Elle garantit le libre exercice des cultes... ».


Article 2 : « La République ne reconnaît, ne salarie ni ne subventionne aucun culte... »


Par cette loi, l'État manifeste sa volonté de neutralité religieuse mais ne s'exonère pas de ses responsabilités. Il veut « garantir » à chacun les moyens d'exercer librement sa religion dans le respect de celles d'autrui. C'est dans cet esprit que sont instituées des aumôneries dans les milieux fermés (casernes, lycées, prisons, hôpitaux)... et, plus tard, des émissions religieuses sur les chaînes publiques de télévision.


L'État n'entend en aucune façon limiter la liberté de conscience ni cantonner la religion à la sphère privée (il n'est pas question par exemple d'interdire le port d'insignes religieux !).


Sur le plan financier, la loi a deux conséquences majeures :
– Les ministres des cultes (évêques, prêtres, pasteurs, rabbins...) ne sont plus rémunérés par l'État et celui-ci se désintéresse totalement de leur nomination,
– Les biens détenus précédemment par les Églises deviennent la propriété de l'État mais celui-ci se réserve le droit de les confier gratuitement aux représentants des Églises en vue de l'exercice du culte.


Pour les Églises, l'opération va s'avérer plutôt profitable (mais on ne s'en apercevra que bien plus tard). En effet, d'une part, les ministres du culte et en particulier les évêques vont gagner en indépendance, n'étant plus tenus de rendre des comptes à l'administration. D'autre part, les Églises ne vont plus avoir à leur charge l'entretien très coûteux des édifices religieux (cathédrales, églises, temples...) préexistant à la loi de 1905. Elles ne devront plus assurer que l'entretien courant de ces édifices... Quand à ceux qu'elles seront amenées à construire après la loi de 1905, ils seront leur propriété pleine et entière.
Revenir en haut Aller en bas
mimi1260
Administrateur
mimi1260


Messages : 40700
Qualité : Qualité
fidèle en amitié

C'est arrivé en décembre Empty
MessageSujet: Re: C'est arrivé en décembre   C'est arrivé en décembre Icon_minitimeMer 7 Déc 2022 - 13:10

C'est arrivé en décembre Separation-eglise-etat-lerire2



Caricature de Charles Léandre parue dans Le Rire, 20 mai 1905. L’homme au milieu est Jean-Baptiste Bienvenu-Martin, ministre de l’Instruction publique du cabinet Rouvier. 
Revenir en haut Aller en bas
mariehelene
Membre
mariehelene


Messages : 874
Qualité : Qualité

C'est arrivé en décembre Empty
MessageSujet: Re: C'est arrivé en décembre   C'est arrivé en décembre Icon_minitimeMer 7 Déc 2022 - 13:18

J'ai vu passer plusieurs vidéos et articles se plaignant que la "laïcité" de l'enseignement français est en danger!!!"La roue tourne "! Bonjour4
Revenir en haut Aller en bas
mimi1260
Administrateur
mimi1260


Messages : 40700
Qualité : Qualité
fidèle en amitié

C'est arrivé en décembre Empty
MessageSujet: Re: C'est arrivé en décembre   C'est arrivé en décembre Icon_minitimeMer 7 Déc 2022 - 17:58

Il se dit tellement de choses qu'il est difficile de comprendre.


Selon ma petite fille qui est enseignante dans le Val d'Oise, tout se déroule bien.
Revenir en haut Aller en bas
mimi1260
Administrateur
mimi1260


Messages : 40700
Qualité : Qualité
fidèle en amitié

C'est arrivé en décembre Empty
MessageSujet: Re: C'est arrivé en décembre   C'est arrivé en décembre Icon_minitimeJeu 8 Déc 2022 - 7:52

8 décembre 1852 : Les Lyonnais honorent la Vierge à Fourvière

La  fête de la Vierge est très populaire à Lyon depuis le 8 décembre 1852.

Ce jour-là avait été choisi pour bénir la statue de la Vierge sur le clocher de l'ancienne basilique de Fourvière. Une illumination était prévue en soirée mais elle fut annulée en raison de pluies violentes. À la faveur d'une éclaircie, les Lyonnais prirent d'eux-mêmes l'initiative d'illuminer leurs fenêtres avec des bougies.

Cette tradition s'est perpétuée jusqu'à nos jours en s'accompagnant de joyeuses virées dans les rues du vieux quartier Saint-Jean. Dans les années 2000, la mairie l'a récupérée et a transformé la fête populaire en un festival son et lumière rebaptisé de manière fort laïque : « Fête des Lumières ».

C'est arrivé en décembre Fete-lumieres

La fête des Lumières le 8 décembre sur la place des Terreaux, à Lyon (DR)

Ne confondons pas la bénédiction du 8 décembre 1852 avec le voeu des échevins (ou magistrats) en 1643. Lyon étant menacée par la peste, ils consacrèrent leur cité à la Vierge et s'engagèrent à accomplir un pèlerinage sur la colline de Fourvière le jour de sa Nativité, le 8 septembre (soit, bien sûr, neuf mois après l'Immaculée Conception). L'actuelle basilique Notre-Dame de Fourvière, à l'architecture si particulière (un éléphant renversé), fait suite à un autre voeu des Lyonnais pendant la guerre franco-prussienne de 1870. Elle a été inaugurée le 2 juin 1884.
Revenir en haut Aller en bas
mimi1260
Administrateur
mimi1260


Messages : 40700
Qualité : Qualité
fidèle en amitié

C'est arrivé en décembre Empty
MessageSujet: Re: C'est arrivé en décembre   C'est arrivé en décembre Icon_minitimeDim 11 Déc 2022 - 2:20

Naissances


Alfred de Musset


11 décembre 1810 à Saint-Denis - 2 mai 1857 à Paris


C'est arrivé en décembre Mussetmini



Né dans une famille aristocratique et cultivée, Alfred de Musset s'afflige de n'avoir pas connu les heures glorieuses de la Révolution et de l'Empire.


Désabusé et incroyant, il se jette faute de mieux dans la débauche et l'alcool, ce qui lui vaudra une fin prématurée. Il écrit dans un poème :


« Je ne crois pas, ô Christ ! à ta parole sainte :
Je suis venu trop tard dans un monde trop vieux. »


Après un essai infructueux au théâtre et la fréquentation épisodique du Cénacle romantique de Charles Nodier et Victor Hugo, il révèle son talent de poète et de dramaturge à la faveur de sa rencontre explosive et passionnelle avec George Sand. Elle ne durera que quelques mois, de juin 1833 à mars 1835 mais l'amènera à produire plusieurs chefs-d'oeuvre : Lorenzaccio, Les Caprices de Marianne, La confession d'un enfant du siècle, Il ne faut jurer de rien...
Revenir en haut Aller en bas
mimi1260
Administrateur
mimi1260


Messages : 40700
Qualité : Qualité
fidèle en amitié

C'est arrivé en décembre Empty
MessageSujet: Re: C'est arrivé en décembre   C'est arrivé en décembre Icon_minitimeDim 11 Déc 2022 - 2:24

Hector Berlioz


11 décembre 1803 à La Côte-Saint-André (Isère, France) - 8 mars 1869 à Paris


C'est arrivé en décembre Berlioz



Très proche du cénacle romantique et de Victor Hugo, le compositeur Hector Louis Berlioz obtient un triomphe précoce avec la Symphonie fantastique en 1830.


Lauréat du prix de Rome la même année, il se voit obligé de résider en Italie. Il multiplie ensuite les voyages à travers l'Europe. En Russie, il est chaleureusement accueilli par le public et les compositeurs de la nouvelle vague. Cela sans jamais retrouver l'estime du public parisien.


Il est profondément affecté par l'indifférence qui accueille en 1846 la damnation de Faust. « La France, au point de vue musical, n'est qu'un pays de crétins et de gredins ; il faudrait être diablement chauvin pour ne pas le reconnaître », écrit-il dans une lettre à Joseph d'Ortigue le 15 mars 1848 .


Cette indifférence le poursuit après sa mort : les pouvoirs publics, pourtant si enclins à peupler le Panthéon de gloires oubliées, lui en ont encore refusé l'entrée à l'occasion du bicentenaire de sa naissance.
Revenir en haut Aller en bas
mimi1260
Administrateur
mimi1260


Messages : 40700
Qualité : Qualité
fidèle en amitié

C'est arrivé en décembre Empty
MessageSujet: Re: C'est arrivé en décembre   C'est arrivé en décembre Icon_minitimeDim 11 Déc 2022 - 2:28

C'est sa fête : Daniel


Daniel est l'un des quatre grands prophètes de l'Ancien Testament. Un Livre lui est consacré.


Esclave pendant la captivité des Hébreux à Babylone, il s'attire la jalousie des conseillers du roi Darius. Ils le font jeter dans la fosse aux lions. Miraculeusement épargné, Daniel est extrait de la fosse sur ordre du roi.
Revenir en haut Aller en bas
mimi1260
Administrateur
mimi1260


Messages : 40700
Qualité : Qualité
fidèle en amitié

C'est arrivé en décembre Empty
MessageSujet: Re: C'est arrivé en décembre   C'est arrivé en décembre Icon_minitimeDim 11 Déc 2022 - 2:31

Décès


Marie Walewska


7 décembre 1786 à Brodne (Pologne) - 11 décembre 1817 à Paris


C'est arrivé en décembre MarieWalewska



Marie épouse à 17 ans le comte Walewski,... de 50 ans son aîné ! Deux ans plus tard, en 1806, Napoléon Ier séjourne à Varsovie. La jeune Polonaise se laisse convaincre qu'elle pourrait être utile à sa patrie, que les pays voisins se sont partagée une décennie plus tôt. C'est ainsi qu'elle devient (sans trop de mal) la maîtresse de Napoléon. Celui-ci crée l'année suivante un « grand-duché de Varsovie » avec les territoires polonais repris à la Prusse. Mais, avouons-le, le sacrifice de Marie n'y est pour rien. Plus important est le fait qu'elle donne le jour à un enfant de l'empereur, le 4 mai 1810, le comte Alexandre Walewski. Rassuré sur sa fertilité, Napoléon divorce aussitôt de Joséphine et épouse l'archiduchesse Marie-Louise. Sans rancune, Marie rejoindra l'ex-empereur dans son exil de l'île d'Elbe avant de se remarier avec le général d'Ornano...
Revenir en haut Aller en bas
mariehelene
Membre
mariehelene


Messages : 874
Qualité : Qualité

C'est arrivé en décembre Empty
MessageSujet: Re: C'est arrivé en décembre   C'est arrivé en décembre Icon_minitimeDim 11 Déc 2022 - 9:09

De grands personnages qui ont contribué à l'histoire de notre pays !

J'adore Berlioz !!!!
Revenir en haut Aller en bas
mimi1260
Administrateur
mimi1260


Messages : 40700
Qualité : Qualité
fidèle en amitié

C'est arrivé en décembre Empty
MessageSujet: Re: C'est arrivé en décembre   C'est arrivé en décembre Icon_minitimeDim 11 Déc 2022 - 9:15

Pourquoi n'est-il pas entré au Panthéon rejoindre les hommes/femmes illustres qui y reposent ?


Le Président CHIRAC n'a pas brillé en refusant l'entrée au Panthéon à cet illustre musicien !
Revenir en haut Aller en bas
mimi1260
Administrateur
mimi1260


Messages : 40700
Qualité : Qualité
fidèle en amitié

C'est arrivé en décembre Empty
MessageSujet: Re: C'est arrivé en décembre   C'est arrivé en décembre Icon_minitimeLun 12 Déc 2022 - 6:00

C'est sa fête : Jeanne-Françoise


Fille d'un notable de Dijon, Jeanne-Françoise épouse le baron de Chantal. Devenue veuve, elle développe à Annecy, avec François de Sales, la congrégation de la Visitation Sainte-Marie, au service des pauvres et des malades. Elle meurt en 1641, non sans avoir rencontré Vincent de Paul, un autre saint de ce siècle mystique. Son corps repose à Annecy à côté de celui de François de Sales.
Revenir en haut Aller en bas
mimi1260
Administrateur
mimi1260


Messages : 40700
Qualité : Qualité
fidèle en amitié

C'est arrivé en décembre Empty
MessageSujet: Re: C'est arrivé en décembre   C'est arrivé en décembre Icon_minitimeLun 12 Déc 2022 - 6:05

12 décembre 1604 : Henri IV promulgue la Paulette


Le 12 décembre 1604, Henri IV et son ministre et ami Maximilien de Béthune, futur duc de Sully, instaurent la Paulette, d'après le nom de son inventeur, le conseiller Paulet, pour se concilier la bourgeoisie et faire rentrer de l'argent frais dans les caisses de l'État : en échange de cette taxe aux funestes conséquences, les officiers (fonctionnaires et magistrats) obtiennent le droit de léguer leur charge (et les revenus qui l'accompagnent).


NB: Les gouvernants ont toujours fait montre d'imagination en matière fiscale !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





C'est arrivé en décembre Empty
MessageSujet: Re: C'est arrivé en décembre   C'est arrivé en décembre Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
C'est arrivé en décembre
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» cest arrivé en janvier
» C'est arrivé un 17 janvier...
» C'est arrivé un 16 juillet
» Comme quoi tout arrive . . .
» C'est arrivé en février

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum des Gens Ordinaires :: Le coin social :: Le coin des animaux (associations, divers)-
Sauter vers: