Le forum des Gens Ordinaires

Forum de discussions entre amis du net. Ouvert à tous.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  ÉvènementsÉvènements  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Emissions télé sur le Tibet

Aller en bas 
AuteurMessage
Noel
Admin
Admin
Noel

Messages : 35499
Qualité : Plein

Emissions télé sur le Tibet Empty
MessageSujet: Emissions télé sur le Tibet   Emissions télé sur le Tibet Icon_minitimeDim 15 Mar 2009 - 9:32

Tibet, le mensonge chinois ?

Durée : 55 minutes

Sous-titrage malentendant (Antiope).
Stéréo

Le sujet

Retour sur l'histoire mouvementée du Tibet, des années 40 à aujourd'hui, à
travers des archives inédites et les témoignages de Tibétains exilés,
notamment du dalaï-lama.Le 10 mars 1959, Tenzin Gyatso, le 14e
Dalaï Lama quitte le Tibet pour tenter depuis l'extérieur de sauver son
pays de l'anéantissement. Depuis, en exil forcé à Dharamsala, au nord
de l'Inde, il essaye de préserver l'identité et la culture de son
peuple sans cesse mises à l'épreuve par la domination chinoise. En
confrontant la réalité de la situation du Tibet occupé aux affirmations
de la propagande chinoise, en dressant un bilan historique doublé d'un
état des lieux, en interrogeant des témoins, dont le Dalaï Lama
lui-même, ce documentaire évoque l'histoire passée et présente d'un
pays et d'un peuple menacés de disparition.

Emissions télé sur le Tibet Plume-gris

La critique

Dans les maisons, ses portraits sont interdits. Dans les médias
chinois, il est régulièrement qualifié de «rebelle», de «séparatiste»
et de suppôt du terrorisme. Et au Tibet, chacun sait que manifester en
sa faveur conduit tout droit en prison. Mais rien n'y fait. Malgré la
Révolution culturelle qui a prétendu éradiquer le bouddhisme, malgré
les dizaines de milliards de yuans que Pékin déverse dans le
développement de la «région autonome du Tibet» et des provinces
limitrophes du Kham et de l'Amdo, Tenzin Gyatso, le quatorzième
dalaï-lama, est encore et toujours considéré par son peuple comme la
réincarnation du bouddha de la compassion, un dieu vivant, un chef
politique en même temps qu'une icône nationale. Chaque jour, Lhassa
voit défiler son cortège de pèlerins autour du palais du Potala,
symbole de son pouvoir religieux et temporel. Par sa seule existence
dans les esprits, «celui dont la sagesse est aussi profonde que les océans» permet de résister à un anéantissement total...
«Nous avons perdu la bataille du Tibet», aurait
confié Mao lui-même au comité central du Parti communiste chinois après
la fuite du dalaï-lama vers l'Inde, le 10 mars 1959. Un éclair de
lucidité qui n'a pas empêché son régime totalitaire de tout faire pour
soumettre les Tibétains. Cinquante ans de faux-semblants, alternant
promesses fallacieuses et sauvages répressions... C'est ce «mensonge
chinois» que le documentaire de Bernard Debord s'efforce de retracer.
Depuis le coup de force militaire de 1951, lorsqu'une division de
l'armée du peuple s'enfonça dans l'immensité himalayenne pour mettre la
main sur un royaume théocratique entre neige et cieux. Une invasion ?
Pas vraiment. Campant à distance de Lhassa, dans l'Amdo, la troupe
maoïste ouvrit des négociations avec les représentants du dalaï-lama,
chef d'un Etat moyenâgeux dépourvu de toute force militaire. Par une
déclaration en 17 points, le nouveau pouvoir communiste de Pékin
s'engageait à respecter les traditions tibétaines. Si bien que les
émissaires de Mao furent accueillis dans la liesse à Lhassa. Dans les
manuels d'histoire officielle, on parle d'une «conquête pacifique».
Le dalaï-lama pense alors que la révolution peut sortir son peuple du sous-développement. En 1954, il rencontre Mao. «Je trouvais intéressant qu'un homme si puissant que Mao veuille s'intéresser aux pauvres»,
commente-t-il aujourd'hui. Mais de retour à Lhassa, le partenaire
chinois se fait beaucoup plus pressant. Le comité préparatoire censé
refonder les institutions locales menace de renverser le gouvernement
tibétain. La religion est prise pour cible. Des millions de monastères
sont détruits et plus de 100 000 moines, déportés. De 1956 à 1959, le
Tibet connaît trois années de rébellion jusqu'à la fuite de son chef
spirituel qui établit son contre-gouvernement à Dharamsala, dans le
nord-est de l'Inde, tandis que l'ONU se prononce pour le droit à
l'autodétermination du peuple tibétain. Après avoir tenté
d'instrumentaliser le panchen-lama, deuxième plus haut dignitaire du
bouddhisme tibétain, Pékin joue la carte de la répression à outrance.
Objectif : éradiquer la religion, source de tous les maux. Monastères
détruits, textes sacrés brûlés, moines humiliés, déportés et affamés - «dans les camps chinois, j'ai mangé des os humains», raconte un survivant. Le bilan est difficile à chiffrer : de 300 000 à 600 000 morts, voire un million... «Enfin, le système féodal du servage, système criminel, a été brisé»,
proclament les actualités chinoises. Mais la Révolution culturelle,
malgré sa violence paroxystique, ne parvient pas éteindre la flamme.
Explorant une autre voie, au début des années 1980, Deng Xiaoping
proclame une «libéralisation» qui permet aux temples de renaître. Mais
cette renaissance, mal vécue à Pékin, déclenche un nouvel accès
répressif, dirigé par Hu Jintao, surnommé alors «le boucher de Lhassa».
En mars 1989, la mort subite du panchen-lama qui s'opposait à
l'exploitation des richesses naturelles de son pays (mines,
hydroélectricité...) déclenche de violentes émeutes.
Depuis leur
conversion au capitalisme à outrance, les autorités chinoises semblent
avoir fait le pari de dissoudre la résistance tibétaine par le
développement économique. Construction de routes, de voies ferrées,
exploitation minière, sédentarisation de la population nomade... La
manne chinoise se déverse sur le territoire. Mais les Tibétains ne sont
pas dupes. «Leurs investissements servent avant tout les intérêts chinois et ne profitent en rien aux Tibétains», résume un exilé. «Depuis l'arrivée du train, le Tibet est chaque jour un peu plus chinois, souligne un haut fonctionnaire tibétain. Il
arrivera un moment où on ne pourra même plus savoir où sont les
Tibétains. Vous savez, dans l'histoire de la Chine, il y avait un
peuple qui s'appelait les Mandchous. Aujourd'hui, il n'existe plus. Eh
bien, c'est ce qui est planifié pour les Tibétains».


Les rediffusions


02:55 - Vendredi 20/03

  • France 3
http://teleobs.nouvelobs.com/tv_programs/2009/3/14/chaine/france-3/23/40/tibet-le-mensonge-chinois


Dernière édition par Noël le Dim 22 Mar 2009 - 8:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.gensordinaires.com/
Varenge
Citoyen-ne
Varenge

Messages : 13182
Qualité : J'aime les animaux, en particulier les chats

Emissions télé sur le Tibet Empty
MessageSujet: Re: Emissions télé sur le Tibet   Emissions télé sur le Tibet Icon_minitimeMer 18 Mar 2009 - 12:16

Quoi qu'on dise aujourd'hui il est trop tard.
Tous les états de la planète ont eu l'an passé le pouvoir d'intervenir auprès de la Chine sur ce sujet lorsque les tibétains ont manifestés avant les jeux olympiques
C'était le moment idéal pour imposer des conditions aux autorités chinoises en les menacant de ne pas participer aux jeux. Les Chinois auraient perdu la face aux yeux du monde, ils ne s'en seraient pas relevés.
Mais après la "réussite" des jeux les chinois se sentent très fort, fiers, invincibles.

On a fait passer la futilité du sport avant la liberté d'un peuple.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.demographie-responsable.org
Noel
Admin
Admin
Noel

Messages : 35499
Qualité : Plein

Emissions télé sur le Tibet Empty
MessageSujet: Re: Emissions télé sur le Tibet   Emissions télé sur le Tibet Icon_minitimeMar 21 Avr 2009 - 8:09

"L’enfant élu. Voyage au cœur du Tibet", 23-24 avril, Arte

lundi 20 avril 2009 par Redaction Tibet Info (JMB)

L’enfant élu - Voyage au coeur du Tibet

Vendredi 24 avril 0h55 (nuit du Je 23 au Ve 24)
sur ARTE (101 mn)
Pendant cinq ans, Nati Baratz [1]a suivi un jeune moine tibétain parti à la recherche de la
réincarnation de son maître spirituel. Un conte initiatique aussi passionnant que dérangeant.

Octobre 2001. Au monastère de Kopan, au Népal, on procède à l’incinération du lama Geshe Konchog,
révéré comme un maître spirituel par les bouddhistes tibétains. Au cours de la cérémonie, plusieurs signes - arcs-en-ciel, perles
réchappées des flammes, trace dans les cendres... - indiquent qu’il n’aurait pas définitivement quitté ce monde. Son fidèle disciple Tenzin Zopa est bouleversé. À son chagrin s’ajoute le poids d’une lourde responsabilité. C’est à lui qu’incombe la mission de trouver l’enfant en qui son maître spirituel s’est réincarné. Après une consultation astrologique, il va de village en village. Inlassable pèlerin, il interroge et examine tout garçon entre 9 mois et 2 ans, prenant dans ses bras des tout-petits aussi morveux que mignons, et leur présentant inlassablement les rosaires ayant appartenu à Geshe Konchog.

Little buddha

De 2001 à 2006, Nati Baratz a suivi cette quête solitaire dans les splendides paysages de la vallée de Tsum, au Népal, où vivent de nombreux réfugiés tibétains. À condition de ne rien dévoiler avant la reconnaissance officielle de l’enfant, il a pu en filmer chaque étape. Le résultat est une immersion étonnante dans la culture bouddhiste tibétaine, un monde de hameaux de pierres et de monastères, étayé par une foi profonde, où les jeunes ont pour alternative le travail aux champs ou la vie monastique. C’est aussi un conte initiatique qui voit un jeune homme gagner en assurance jusqu’à endosser à son tour le rôle du père. Un jour,
Tenzin Zopa trouve "l’enfant élu", un bonhomme joufflu, vif et volontaire, avec qui il tisse peu à peu des liens.
C’est le moment le plus dérangeant et le plus fort du film. Dérangeant parce que ce petit bouddha va devoir s’arracher à une partie de son enfance. Fort parce que Tenzin Phuntsok - ainsi l’a rebaptisé le Dalaï Lama au cours de la cérémonie officielle - est un petit garçon attachant et déjà charismatique, du haut de ses 3 ans et demi.

Rediffusion le 06 mai à 3h00
Revenir en haut Aller en bas
https://www.gensordinaires.com/
Contenu sponsorisé




Emissions télé sur le Tibet Empty
MessageSujet: Re: Emissions télé sur le Tibet   Emissions télé sur le Tibet Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Emissions télé sur le Tibet
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Emission toute une histoire, témoignages parents (vidéo)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum des Gens Ordinaires :: Le coin social :: Actualités mondiale, questionnements etc...-
Sauter vers: