Le forum des Gens Ordinaires

Bonjour et Bienvenu(e),

sur le forum des Gens Ordinaires

https://www.gensordinaires.com

Les Membres du Forum


Le forum des Gens Ordinaires

Bonjour et Bienvenu(e),

sur le forum des Gens Ordinaires

https://www.gensordinaires.com

Les Membres du Forum


Le forum des Gens Ordinaires
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Le forum des Gens Ordinaires

Forum de discussions entre amis du net. Ouvert à tous.
 
AccueilPortailÉvènementsPublicationsS'enregistrerConnexion
À propos du forum

Bienvenue sur le forum Le forum des Gens Ordinaires

Bienvenue sur le forum Le forum des Gens Ordinaires

Forum de discussions entre amis du net. Ouvert à tous.

Votons pour le forum

Meilleur du Web : Annuaire des meilleurs sites Web. Boosterforum

-33%
Le deal à ne pas rater :
PNY Mémoire RAM – XLR8 Gaming MAKO DDR5 – 6000MHz – 2×16 Go
79.99 € 119.99 €
Voir le deal

 

 ça s'est passé un 9 Mai..

Aller en bas 
AuteurMessage
mimi1260
Moderateur
mimi1260


Messages : 46252
Qualité : Qualité
fidèle en amitié

ça s'est passé un 9 Mai.. Empty
MessageSujet: ça s'est passé un 9 mai..   ça s'est passé un 9 Mai.. Icon_minitimeLun 9 Mai 2022 - 7:21

9 mai 1769 - La France soumet la Corse




Le 9 mai 1769, en Corse, au terme d'une bataille de plusieurs jours, les indépendantistes sont défaits par l'armée française à Ponte-Novo (ou Pontenuovo, le pont neuf).
ça s'est passé un 9 Mai.. Pontonovo-2

Le site de Ponte-Novo aujourd'hui




Fin d'une « Guerre de quarante ans »




Lasse de combattre la rébellion corse, Gênes a cédé « provisoirement » ses droits sur l'île à la France par le traité de Versailles du 15 mai 1768. Le duc de Choiseul, qui dirige le gouvernement de Louis XV, met dès lors tout en oeuvre pour liquider la rébellion et annexer l'île. Pas moins de 20 000 hommes débarquent en Corse sous le commandement du lieutenant-général Chauvelin. Mais le marquis de Chauvelin essuie un grave revers à Borgu (ou Borgo) le 9 octobre 1768.
ça s'est passé un 9 Mai.. Pontenovo-2

Monument commémoratif de la bataille de Pontenovo (photo : André Larané, Herodote.net, 2014)




Six mois plus tard, le comte de Vaux débarque à son tour avec 24 000 hommes.




La bataille décisive se déroule près d'un ancien pont génois qui franchit le fleuve du Golo, sur la route de Corte à Bastia.




Elle met aux prises plusieurs dizaines de milliers de combattants. Assaillis des deux côtés du fleuve, les Corses laissent sur le terrain quelques centaines de morts et plus de 6 000 blessés.




C'en est fini d'une « Guerre de quarante ans » qui a mis aux prises le peuple corse avec la République de Gênes puis le roi de France.




Le chef de l'insurrection corse, Pasquale Paoli, gagne la côte et s'embarque sur un navire à destination de Livourne, en Italie, avec 300 fidèles.




Parmi les partisans qui l'accompagnent jusqu'à la côte figure son aide de camp, un avocat d'Ajaccio du nom de Carlo - Charles - Buonaparte.




Sa jeune épouse, Laetitia (18 ans) est enceinte de sept mois. Après une fuite dans la montagne corse, elle donne le jour à un petit Napoléon...




Soumission 




Les Français établissent en Corse un Conseil supérieur... comme dans leurs colonies des Antilles. Le gouvernement de l'île est confié au comte Louis de Marbeuf. Il invite les nobles à faire enregistrer leurs quartiers de noblesse. Seules 86 familles se résolvent à cette démarche. Parmi elles figure la famille Buonaparte, issue de colons génois installés dans le port d'Ajaccio.




Cette circonstance - et plus encore les relations « particulières » qu'entretient la belle Laetitia (ou Letizia) Buonaparte avec le gouverneur de Marbeuf - vont permettre au jeune Napoléon d'obtenir plus tard une bourse pour entrer dans une école militaire réservée à la noblesse.
ça s'est passé un 9 Mai.. Pontenovo-3

Le Ponte Novo (ou Pontenuovo) sur le Golo (Corse), photo : André Larané, Herodote.net, 2014




Sédition




Au début de la Révolution française, Pasquale Paoli revient en Corse sous les acclamations pour gouverner celle-ci au nom de l'Assemblée Législative avec le titre de lieutenant-général et présider le nouveau département.




Mais bientôt déçu par les députés jacobins de la Convention qui tentent de l'arrêter en 1793, il soulève à nouveau l'île contre les Français et livre la Corse aux Anglais.




Il appartiendra au général Napoléon Bonaparte d'organiser la reconquête de l'île à partir de 1796. Sous le Premier Empire, la pacification sera confiée au général Morand. Elle prendra un tour extrêmement brutal, ternissant à jamais l'image que gardent les Corses de Napoléon, leur plus illustre compatriote.




Il faudra attendre 1975 et le drame d'Aléria pour que soit à nouveau ensanglanté le lien qui relie l'île de Beauté à la France.
ça s'est passé un 9 Mai.. Paoli

Pasquale Paoli (1725 - 1807)
Revenir en haut Aller en bas
mimi1260
Moderateur
mimi1260


Messages : 46252
Qualité : Qualité
fidèle en amitié

ça s'est passé un 9 Mai.. Empty
MessageSujet: ça s'est passé un 9 Mai..   ça s'est passé un 9 Mai.. Icon_minitimeMar 10 Mai 2022 - 9:01

9 mai 1950


La Communauté européenne du charbon et de l'acier


Le 9 mai 1950, Robert Schuman, ministre français des Affaires étrangères, lance l'idée d'une Communauté Européenne du Charbon et de l'Acier (CECA). On est alors en pleine guerre froide et le projet est poussé en avant par les États-Unis qui veulent de la sorte renforcer l'Europe démocratique occidentale face à la menace soviétique.


Cette entité supranationale réunit l'Allemagne de l'Ouest, la France, l'Italie et le Benelux (Belgique, Luxembourg et Pays-Bas). Elle réintègre l'Allemagne (du moins sa partie occidentale) aux côtés des démocraties, cinq ans jour pour jour après la capitulation du IIIe Reich. C'est un prélude à la création de la Communauté économique européenne et de l'Union européenne !


Le Jour de l'Europe


Le plan Schuman marque la naissance du projet d'Union Européenne. C'est pourquoi le 9 Mai est devenu le Jour de l'Europe.


Une surprise de taille


ça s'est passé un 9 Mai.. MonnetSchuman

Jean Monnet et Robert Schuman le 9 mai 1950


Le plan Schuman a été mis au point par Jean Monnet, Commissaire général au Plan.


Autodidacte et négociant de terrain, visionnaire inspiré, Monnet veut fonder une première institution européenne sur des réalisations solides et non des principes abstraits. Il propose un organisme qui sera chargé de superviser et de répartir la production de charbon et d'acier. Le choix est judicieux car le charbon et l'acier sont à cette époque les deux piliers de l'économie.


En plaçant la sidérurgie allemande, la plus puissante d'Europe, sous une tutelle commune, le plan neutralise les préventions des autres Européens à son égard. Il permet aussi à la France de renoncer à la région frontalière de Sarre.


Jean Monnet et son équipe disposent du soutien enthousiaste de quelques hommes d'État : Robert Schuman, l'Italien Alcide de Gasperi et l'Allemand Konrad Adenauer, chancelier démocrate-chrétien de la toute jeune République Fédérale Allemande.


Des clivages durables


Le 9 mai, Robert Schuman prend de court la plupart des dirigeants occidentaux en présentant le projet de CECA devant les journalistes réunis au quai d'Orsay. L'opinion publique européenne se montre dans l'ensemble favorable au plan Schuman, voire enthousiaste. Elle y voit une promesse de paix et de prospérité. 


Les appareils politiques sont quant à eux divisés et pour certains hostiles. En France, les chrétiens-démocrates du MRP et les socialistes de la SFIO se rallient avec enthousiasme au projet, tandis que les communistes et les gaullistes mettent toute leur énergie à le dénoncer. La Grande-Bretagne s'y oppose parce qu'elle craint d'être marginalisée tandis que le président américain Truman l'approuve avec chaleur. Il y voit un utile renfort contre la menace soviétique en pleine guerre froide.


Dans l'année précédente, les Occidentaux ont dû surmonter le blocus de Berlin mais ce fut au prix de la division de l'Allemagne en deux États rivaux ; les Soviétiques se sont par ailleurs dotés de la bombe atomique tandis que leurs alliés chinois ont pris le pouvoir à Pékin ; la Corée du sud vit sous la menace d'une invasion, qui surviendra le mois suivant.


Aux États-Unis, le sénateur Joseph MacCarthy s'est lancé dans une croisade anticommuniste. La situation internationale est plus que jamais tendue et le monde vit dans la crainte d'une troisième guerre mondiale qui mettrait aux prises les deux grands vainqueurs de la précédente, à coup de bombes nucléaires.


Habilement, Jean Monnet et Robert Schuman évitent de situer le projet européen dans ce différend entre le camp anglo-saxon et le camp soviétique afin de ne pas trop froisser les sympathisants communistes ou gaullistes, soit la moitié des citoyens français. Ils préfèrent souligner que l'Allemagne de l'Ouest, une fois engagée dans la CECA, n'aura plus ni l'envie ni la possibilité de relancer la guerre contre ses voisins, une hypothèse à vrai dire tout à fait invraisemblable...


Il n'empêche qu'à la suite de Jean Monnet et Robert Schuman, journalistes et hommes politiques reprendront régulièrement cette antienne d'un projet européen destiné à prévenir le retour des conflits au sein même de l'Europe.


Vers l'Union européenne


La CECA commence son activité en 1951, avec l'Allemagne, la France, l'Italie, le Benelux mais sans le Royaume-Uni. Le 10 août 1952, Jean Monnet prend la présidence de la Haute Autorité de la nouvelle institution, à Luxembourg.


Pourtant, la construction européenne va connaître un échec majeur juste après le succès de la CECA...


La guerre de Corée ravive la menace d'une invasion de l'Europe par les Soviétiques. Les six pays de la CECA envisagent alors une Communauté Européenne de Défense (CED) avec 40 divisions sous le même uniforme. Elle impliquerait de réarmer l'Allemagne et fournirait un renfort bienvenu à l'OTAN. L'Assemblée nationale française ne votera jamais ce traité de défense commune, à cause de l'opposition résolue des communistes et des gaullistes.


Après cet échec, les partenaires de la CECA reviennent à plus de mesure et signent à Rome, le 25 mars 1957, le traité d'où est issue l'actuelle Union européenne.
Revenir en haut Aller en bas
 
ça s'est passé un 9 Mai..
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ça s'est passé un 27 mai ..
» ça s'est passé un 3 Mai
» ça s'est passé un 2 Mai...
» ça s'est passé un 6 Juin.Le débarquement de Normandie
» ça s'est passé un 20 mai...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum des Gens Ordinaires :: Le coin culturel :: Histoire, sites historiques pour ne pas oublier - débats -témoignages-
Sauter vers: