Le forum des Gens Ordinaires

Forum de discussions entre amis du net. Ouvert à tous.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  ÉvènementsÉvènements  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Emmanuelle Pouydebat - L'intelligence animale...

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Emmanuelle Pouydebat - L'intelligence animale...   Dim 20 Mai 2018 - 13:44

Revenir en haut Aller en bas
Coccinelle
Moderateur
Moderateur
avatar

Messages : 22011
Qualité : Qualité

MessageSujet: Re: Emmanuelle Pouydebat - L'intelligence animale...   Dim 20 Mai 2018 - 19:09

merci je crois que ceux qui pensent que les animaux sont des idiots ne sont vraiment pas intelligents (en plus ils sont souvent méchants), quand observe un peu nos amis à poils et à plumes, on se rend compte qu'il y a plein  de choses à apprendre de leurs comportements
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Emmanuelle Pouydebat - L'intelligence animale...   Dim 20 Mai 2018 - 20:02

@Coccinelle a écrit:
merci je crois que ceux qui pensent que les animaux sont des idiots ne sont vraiment pas intelligents (en plus ils sont souvent méchants), quand observe un peu nos amis à poils et à plumes, on se rend compte qu'il y a plein  de choses à apprendre de leurs comportements

Bravo, coccinelle, c'est tout à fait cela...
Revenir en haut Aller en bas
Noel
Admin
Admin
avatar

Messages : 33907
Qualité : Plein

MessageSujet: Re: Emmanuelle Pouydebat - L'intelligence animale...   Dim 20 Mai 2018 - 21:17

Les animaux sont des êtres sensibles semblables à nous. Dommage que les humains les maltraitent ou les traites comme ils le font. Ils étaient sur cette planète avant nous, et peut être nous survivrons t'ils.
Dommage que nous ne puissions cohabiter raisonnablement entre espèces différentes.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.gensordinaires.com/
Laurelyne
Membre
avatar

Messages : 448
Qualité : Sens de l'humour - déteste la vulgarité

MessageSujet: Re: Emmanuelle Pouydebat - L'intelligence animale...   Mar 4 Déc 2018 - 11:22

Une fois, j'ai trouvé un bébé mésange dans mon jardin. J'ai décidé de l'adopter. Je l'ai mis dans une cage que j'ai posée sur mon bureau. Tous les matins, même s'il faisait froid, j'ouvrais la porte-fenêtre et, tout au long de la journée, les parents venaient, à tour de rôle, le nourrir à travers les barreaux. Ils faisaient la navette entre le nid où se trouvaient les autres oisillons et mon bureau.
Quand j'ai estimé que "mon bébé" était assez fort, j'ai ouvert la porte de la cage. Pendant quelques jours, il est resté dans mon bureau et s'essayait à voler. Parfois il tombait derrière un meuble qu'il fallait déplacer pour le récupérer. Puis, je l'ai mis sur le balcon. La mère surveillait de loin. Quand il a sauté et qu'il est tombé dans les feuilles d'ampélopsis, elle m'a montré l'endroit parce que moi, sous les feuilles je ne le voyais. Lors du deuxième essai, il a décollé mais s'est agrippé à un tronc d'arbre. Ma fille a dû aller chercher une échelle pour le récupérer.
La troisième fois a été la bonne ; il a pu rejoindre sa famille. Avant qu'il parte, je l'ai mis sur mon pèse-lettre : il faisait 5 grammes.
Durant quelques semaines, chaque fois que j'allais dans le jardin, il me reconnaissait et faisait cui-cui.
Si ça vous intéresse, je pourrai vous raconter l'histoire d'un autre oiseau dont je me suis occupé et qui, une fois lâché, revenait me voir quand je repassais dans une pièce du premier étage.
Revenir en haut Aller en bas
Colombeline
Citoyen-ne
avatar

Messages : 1695

MessageSujet: Re: Emmanuelle Pouydebat - L'intelligence animale...   Mar 4 Déc 2018 - 14:47


Oh oui s'il te plaît, raconte !! Et je te raconterai l'histoire de ce bébé grive trouvé un matin devant ma porte.

Revenir en haut Aller en bas
Laurelyne
Membre
avatar

Messages : 448
Qualité : Sens de l'humour - déteste la vulgarité

MessageSujet: Histoire de grive   Mar 4 Déc 2018 - 15:40

C'était au printemps 2002. J'étais assise sur le canapé, avec une cheville dans le plâtre (fracture d'une malléole que je devais à mon jeune chien qui m'avait entraînée sans prévenir d'où une chute sur ma cheville), quand mon mari est entré dans la pièce avec une grive avec pratiquement pas de plumes (c'était après l'épisode de la mésange). Donc rebelote. Il est allé chercher la cage et a installé la grive près de moi et est parti à son travail. Le problème, c'est que je ne pouvais pas me déplacer pour préparer les repas de l'oiseau et que la cuisine était loin du salon de repos. J'ai alors eu l'idée de demander à mon kiné si, par hasard, il n'aurait pas un fauteuil roulant à me prêter. Coup de chance, un patient venait juste de lui en rendre un. Il me l'a apporté et ainsi j'ai pu m'occuper des repas de l'oiseau (de mini morceaux de jambon et du pain trempé dans du lait). Généralement, ce ne sont pas des choses faisant partie du régime d'un oisillon. Cette fois-ci, je n'ai pas eu l'aide des parents grives. Un jour, un ami, tout content, m'a apporté des vers qu'il avait récupéré dans son jardin, me disant que ce serait plus adapté pour elle et serait contente. Et bien pas du tout, elle n'a même pas voulu goûter. Il était vexé Laughing
Quand j'ai jugé qu'elle pouvait quitter la maison-hôpital, je l'ai emmenée dans le jardin. Le chien qui la connaissait bien l'a suivie et a voulu jouer avec elle. Il faut dire qu'elle pouvait voler mais ne se méfiant pas de lui, elle s'est posée sur le sol et en voulant jouer avec elle, il lui a abimé une aile. Ce jour-là, j'avais une séance de rééducation de ma cheville avec le kiné. Quand il en a eu fini avec moi, je l'ai invité à monter au premier étage et à entrer dans une pièce. Là, il a vu un oiseau qui avait une aile qui pendait. Sur le coup, il n'a pas compris et a fait une drôle de tête quand je lui ai demandé de la "réparer". Il m'a dit que ce n'était pas de son ressort. Je l'ai convaincu en disant qu'il n'avait qu'à considérer une aile comme une épaule. Il a donc pris l'oiseau dans une main et a travaillé avec l'autre. La grive se laissait faire mais on voyait qu'elle souffrait car elle ouvrait et fermait le bec. Quand il a arrêté, elle a tourné la tête et lui a pincé la main avec son bec. Mais son aile était réparée et elle a pu voler de nouveau sans problème, mais s'est méfié du chien. C'est elle qui venait me rejoindre dans la pièce quand je repassais le linge après avoir ouvert la fenêtre.
Et toi, ton histoire de grive ?
Revenir en haut Aller en bas
Colombeline
Citoyen-ne
avatar

Messages : 1695

MessageSujet: Re: Emmanuelle Pouydebat - L'intelligence animale...   Mar 4 Déc 2018 - 16:06


Il y a pas mal d'années de cela, un beau matin en ouvrant ma porte, je vis un oisillon tombé du nid. Oufff, mes chats ne l'avaient pas encore trouvé !! Je lui installai une caisse, lui mis de l'eau et plusieurs fois dans la journée, j'allai gratter le compost pour en extraire les lombrics qu'il engloutissait. Très vite, le pas très joli oisillon devint un beau jeune oiseau. Je le mettais sur la table et il y picorait les miettes lors de nos repas.

Le jour vint où je le sentis prêt à apprendre à voler ; je le fis se percher sur mon index et fis un geste de projection qu'il comprit : il prit son envol et alla se percher non loin. Au fur et à mesure des leçons, il allait se percher un peu plus loin.

Dès qu'il me voyait, il venait se percher sur mon épaule. Ah comme je l'aimais mon Titi l'oiseau !! Mais je savais que sa place était dehors, dans le jardin, parmi ses semblables...

Vint le jour où je pris la décision de lui rendre sa liberté ; j'ouvris la fenêtre et, la mort dans l'âme, je le posai sur le rebord mais... il regarda de gauche à droite et, oh stupeur, vint se percher sur mon épaule comme il aimait à le faire ! Il ne me rendait pas la tâche facile mais il fallait que je tienne bon, pour son bien.

C'était l'heure d'aller chercher mes enfants à l'école. J'ouvris la fenêtre, posai Titi l'oiseau sur le rebord et partis non sans un dernier regard vers mon petit ami que je savais ne jamais plus revoir... à mon retour, il n'était plus là...

Lorsque je descendais au jardin, je ne cherchais pas à l'appeler car j'avais plusieurs chats et ne voulais surtout pas lui faire courir le moindre risque.

Au printemps suivant, une jeune grive vint taper au carreau, au carreau de la fenêtre par où mon Titi l'oiseau s'était envolé... se souvenait-il ? Je ne sais mais quelques larmes coulèrent de mes yeux tant j'étais émue de le revoir... plus jamais je ne le revis...

Dès que j'aurai retrouvé les photos, je te les montrerai...
Revenir en haut Aller en bas
Laurelyne
Membre
avatar

Messages : 448
Qualité : Sens de l'humour - déteste la vulgarité

MessageSujet: Re: Emmanuelle Pouydebat - L'intelligence animale...   Mar 4 Déc 2018 - 16:57

Géniale aussi ton histoire ! Tu me dis avoir des chats. Voici comment j'ai eu mon premier chat. J'avais 7 ans. En revenant de l'école qui se trouvait à 3 allées de chez moi (à l'époque, une petite fille pouvait sortir dans la rue sans crainte), j'ai vu une dame agenouillée devant une ouverture de de cave. Il y avait un chat noir et blanc qui s'y recroquevillait. Cette dame était de la SPA. Comme je m'étais arrêtée elle m'a demandé si je ne voulais pas adopter ce chat. Elle m'a accompagnée chez ma grand mère chez laquelle je vivais et qui ne souhaitait pas avoir un animal dans notre deux pièces situé au 3ème étage. J'avais l'air tellement désespérée qu'elle m'a proposé un marché : si j'acceptais de manger, je ne sais plus ce que c'était, haricots verts ou épinards que je n'aimais pas du tout, je pourrais garder le chat.
J'ai cédé et le chat est resté chez nous. Je l'ai appelé Joujou et il est devenu mon petit compagnon de jeu. Il se laissait mettre dans le landau de poupée avec une petite couverture par dessus. Il se laissait habillé. La nuit, il sortait se promener dans les jardins qui se trouvaient sur l'arrière de l'immeuble et le matin, il revenait. Avant d'arriver au troisième étage, il s'arrêtait devant la porte de la voisine du second qui disposait tous les matins, sur le paillasson, une coupelle de lait pour lui.
Et puis un jour, il a disparu. J'ai eu beaucoup de peine. Nous avons pensé qu'il avait pu se faire écraser ou que quelqu'un l'avait empoisonné. Je ne l'ai jamais oublié.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Emmanuelle Pouydebat - L'intelligence animale...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Emmanuelle Pouydebat - L'intelligence animale...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» gelatine animale
» Une association de Protection Animale
» Soeur Emmanuelle
» Argile d'alimentation animale
» Quand l'UE nous impose les OGM et les farines animales...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum des Gens Ordinaires :: Le coin social :: Le coin des animaux (associations, divers)-
Sauter vers: