Le forum des Gens Ordinaires

Forum de discussions entre amis du net. Ouvert à tous.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

  " La Vie de Peintres Célèbres en Vidéo "

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: " La Vie de Peintres Célèbres en Vidéo "   Dim 7 Jan 2018 - 11:55

Le 7 janvier 2018





                    Bonjour à Toutes

                        et Tous





" Aujourd'hui " Vincent Van Gogh "

 








" La vie de peinture de Vincent van Gogh complete "
En Vidéo :

       




Méconnu de son vivant, adulé de nos jours, le peintre hollandais
 aura connu
un destin christique.
Vincent Van Gogh (1853-1890) n’a vendu dans sa vie qu’une
seule toile, grâce à son frère confident Théo.
 Aujourd’hui, les peintures du maître d’œuvre hollandais sont
 considérées
comme les plus chères au monde.
A titre d’exemple, «Le portrait du Docteur Gachet»
a été vendu 82,5 millions de dollars, en 1990, à New-York.
Mais Vincent endossa d’abord la profession de courtier en art,
puis épousa une
vocation de prédicateur, pour enfin suivre son véritable destin
d’artiste peintre.
Van Gogh a peint durant dix ans. Entre les Pays-Bas, Paris et Arles.
Il accoucha de 9000 tableaux et 1100 dessins, aquarelles
et estampes.
C’est dire si son activité de peintre relevait de la compulsion
 et d’un besoin
 intense et profond.

Des apports impressionnistes, Van Gogh retiendra l’éclaircissement

de la palette,
 telle sa toile «Le pont de Clichy» (1887) exposée, précisément,
dans
 le Musée octodurien.

Mais surtout, Vincent a su préserver la force de ses archaïsmes
 initiaux.
Le mélange de primitivisme et d’autonomie aura une grande
 influence sur
l’évolution de l’art au XXe siècle. En particulier sur les fauves et les expressionnistes.
«Je sais avec certitude que j’ai le sens des couleurs, la peinture dans la peau»,
 écrivait-il de La Haye à son frère Théo en 1882.

«Toutefois, renchérissait-il un an plus tard, je m’efforce de ne pas donner
 trop de détails, car ils effacent la rêverie».
En 1888, des Saintes Maries de la Mer, Van Gogh «cherche à exagérer l’essentiel,
à laisser exprès le banal dans le vague».

Enfin, en 1890, peu avant son suicide, au nord de Paris, alors que le docteur Gachet
 désespère au chevet du peintre hollandais, Vincent écrit encore à propos de
sa peinture «ce sont d’immenses étendues de blé sous des cieux troublés
et je ne me suis pas gêné pour exprimer tristesse et solitude extrêmes».



Autoportrait avec chapeau de feutre gris,
par Vincent Van Gogh




" Café de nuit, par Vincent Van Gogh "




" La chambre à coucher, par Vincent Van Gogh "




" La nuit étoilée, par Vincent Van Gogh "



" La nuit étoilée sur le Rhône, par Vincent Van Gogh "



" La sieste, par Vincent Van Gogh "



" Vincent Van Gogh, Amsterdam, Pays-Bas "










Les coquelicots (1886)
«Les coquelicots» de Vincent Van Gogh ont été
dérobés dans un musée du Caire, en août 2010
et n'a pas été retrouvé
la toile est estimé à environ 50 millions de dollars usd




         
  Vincent van Gogh à l'âge de 18 ans           Theodorus van Gogh à l'âge de 21 ans



La famille de Vincent van Gogh
En haut : son père Theodorus van Gogh et sa mère Anna Cornelia van Gogh
(née Carbentus)
En dessous, de gauche à droite : Vincent Willem, Anna Cornelia,
Theodorus, Elisabetha Huberta, Willemina Jacoba et Cornelius Vincent






Vincent Van Gogh
Mangeurs de Pommes de terre

 

Vincent Van Gogh
 Le pont de Langlois a Arles



 Vincent Van Gogh  L'angélus






                            Un Très Bon Dimanche

                                  à Toutes

                                  et Tous
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: " La Vie de Peintres Célèbres en Vidéo "   Lun 8 Jan 2018 - 9:02

Le 8 janvier 2018




                                     Bonjour à Toutes et Tous












  " La Vie du Grand Peintre Paul Cézanne " en Vidéo

  " Paul Cézanne, le peintre d'Aix-en-Provence  "
 

 

  Issu d'une famille de banquier, Cézanne naît à Aix-Provence en 1839,
et y fréquente le collège Bourbon avec Zola qui fut son ami pendant plus
de trente ans. Malgré les réticences de sa famille, il décide de se consacrer
à la peinture, s'inscrit à l'Académie suisse et tisse des liens avec les futurs i
mpressionnistes. Il participe à la première exposition de 1874, puis celle de
1877, avec un succés mitigé. En 1886, Zola le prend comme modèle pour
décrire un peintre raté.

 C'est la fin d'une longue amitié. En revanche, il
a toujours de très bon rapports avec Pissarro qu'il vénère comme un maître :
          il travaille deux ans avec lui. Mais dès 1877, il se sépare de ce
mouvement auquel il veut donner "la solidité de l'art des musées", pour
 "refaire Poussin sur nature". Ses recherches font de lui le "père de
la peinture moderne" et le précurseur du cubisme : le dessin et la couleur .


Un des citadins de sa ville nous le dépeint ainsi : très grand, des yeux lumineux,
 un regard d'une acuité troublante, timide, l'allure chavirante. Les gens de
son quartier, qui le voyaient passer de très bon matin, avec son vieux manteau
 couleur de terre, son feutre cabossé, sa cravate dénouée, citaient, quand
on les interrogeait sur lui, le nom de son père, le banquier.



" Visite de l'atelier Cézanne à Aix-en-Provence - MYPROVENCE  "
       




 Il vivait seul. Sa femme et son fils voyageaient. Il accueillait volontiers les
jeunes gens : " Je ne peux plus maintenant, disait-il vers la fin, qu'essayer
de faire comprendre aux jeunes ma méthode. "


          Et toujours il parlait avec une passion extrême, s'emportant en
termes violents, lui à l'ordinaire si doux, contre ceux qu'il appelait
" les Universitaires ". Mais parfois il laissait échapper cette plainte :
" Il me vient des doutes sur mon œuvre. " Et puis, son regard clair
se rallumait et il communiquait soudain, par un démenti tacite d'une
irréfutable éloquence, la confiance absolue qui débordait de son cœur.

Le samedi 20 octobre 1906, il quitta de fort bonne heure, comme de
 coutume, son appartement de la rue Boulégon pour se rendre à ce
qu'il appelait " l'atelier ", une maison de campagne à mi-flanc d'une
colline, au nord, vers Puyricard ; on domine de là la ville d'Aix
et la vallée de l'Arc où flottent en toutes saisons des brumes cotonneuses.
En plein air, sur le seuil de la porte, il s'installe avec le modèle, un vieux
marin, et se met au travail.




 " A la découverte de Paul Cézanne   "


Les heures passent, et, tout à coup, vers
onze heures, l'artiste tombe, terrassé par une congestion pulmonaire.
 On le ramène en ville ; sa sœur accourt. Il a des alternatives de délire
 et de lucidité qui ne laissent pas d'espérance. Il meurt le lundi dans
 la matinée, doucement.

deviennent indissociables de l'agencement du tableau qui s'organise de
l'intérieur (série de la Montagne Sainte-Victoire). Cézanne, qui connaît
 la gloire, meurt à Aix en octobre 1906.




" Peintures de Paul Cézanne "
" Oeuvres de Paul  Cézanne "

 






La baie de L'Estaque












" GARDANNE "



Maison à la Barque, près de Gardanne devant Sainte-Victoire,



" Hameau à Payennet près de Gardanne, 1886,62,5x91cm, FWN227-R572 "






                                Une Belle Journée à Vous
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: " La Vie de Peintres Célèbres en Vidéo "   Mar 9 Jan 2018 - 9:31

Le 9 Janvier 2018







                                     Bonjour à Toutes


                                          et Tous












Michelangelo Buonarroti, dit en français Michel-Ange






Michel-Ange, MoïseMichel-Ange, Moïse
Sculpteur, peintre, architecte et poète italien (Caprese, près d'Arezzo,
 1475-Rome 1564).
Premier artiste considéré de son vivant dans toute la dimension de son
 génie, Michel-Ange fut un maître du sublime à l'époque de la seconde
 Renaissance. L'exigence de perfection à laquelle il se soumit et la perception
qu'il eut de l'opposition entre la détresse humaine et le monde divin confèrent
à son œuvre une force éternelle.


" Sybille "




1. Apprentisage florentin

Fils d'une famille ruinée, Michel-Ange n'est pas censé faire une carrière artistique.
À Florence, où il passe son adolescence, il entre cependant dans l'atelier du
peintre fresquiste Domenico Ghirlandaio, qu'il quitte au bout d'un an (1489).
Il se sent et se veut avant tout sculpteur – sculpteur sur marbre. Remarqué
par Laurent Ier de Médicis, il est embauché au « casino » de San Marco, où
il peut étudier à loisir la collection d'antiques du prince. Il fréquente aussi
le milieu humaniste, qui aura une influence décisive sur sa formation
spirituelle et sur son ambition artistique.
Ses premières œuvres sont un Combat des Centaures et des Lapithes
 et une Vierge à l'escalier, laquelle traduit sa dette envers son grand
prédécesseur, Donatello.


" Documentaire : Michel Ange ,une vie de génie "



2. Vers la célébrité

Michel-Ange, David
Quittant le palais Médicis en 1492, Michel-Ange part pour Venise, séjourne
à Bologne, où il s'imprègne de l'exemple d'un maître du début du quattrocento,
Jacopo della Quercia, et arrive à Rome : de ce premier séjour romain datent
 sa plus célèbre Pietà, celle de la basilique Saint-Pierre (1498), qui offre
 la plus haute expression de la pureté, et, paradoxalement, un Bacchus ivre,
 qui est la plus païenne de ses figures.




Michel-Ange, Tondo Doni
Revenu à Florence en 1501, Michel-Ange reçoit la commande du David,
statue colossale dont il fait le symbole de son idéal personnel de beauté virile.
 Désormais célèbre, il entreprend aussi une fresque, laBataille de Cascina,
 qui doit être le pendant de celle de Léonard de Vinci (Bataille d'Anghiari),
 dans la salle du Grand Conseil au Palazzo Vecchio ; de l'œuvre, qui ne sera

jamais exécutée, on connaît des esquisses aux nus mouvementés.
En même temps, Michel-Ange compose de grands médaillons, soit sculptés
(Madone Pitti), soit peints (Sainte Famille, dite Tondo Doni), dont les figures,
s'enchaînant en un bloc puissant, relèvent de la sculpture.


" Les Sculptures de Michel-Ange à Firenze  "
 



3. L'apothéose de la Sixtine

Michel-Ange, Esclave mourant
En 1505, Michel-Ange se rend de nouveau à Rome, à la demande de Jules II,
qui compte lui confier les sculptures de son tombeau (les Esclaves) ; mais,
 le projet étant suspendu, le pape emploie l'artiste à la décoration du plafond
de la chapelle Sixtine, au Vatican : œuvre titanesque, peuplée par plus de
trois cents personnages, qui sera menée à bien en quatre ans (1508-1512),
sans la contribution d'aucun aide.
L'ensemble met en scène l'histoire de l'humanité en s'appuyant sur les
 principaux épisodes de la Genèse, de la Création (la Création d'Adam)
 au Déluge. Les scènes surgissant au plat de la voûte comme des visions
célestes, les figures de sibylles et de prophètes, annonçant la venue du Christ,
 et les étonnants ignudi (nus adolescents), qui semblent soutenir la voûte,
 représentent le plus parfait accomplissement du dessin linéaire des
Florentins, amplifié par la monumentalité romaine.

Michel-Ange,
le Jugement dernier
À l'invitation du pape Paul III Farnèse, Michel-Ange reviendra sur le chantier
de la Sixtine, afin de réaliser l'immense fresque du Jugement dernier (1536-1541),
qui décore le mur du fond de la chapelle. Il y peint la haute figure
d'un Christ justicier dominant un espace visionnaire où tourbillonnent
les âmes des damnés. Oubliant le style classique, il anticipe l'ample
pulsation du baroque, tout en livrant le message d'angoisse que suscite
l'idée du Jugement dernier.
Les fresques de la chapelle Sixtine font de Michel-Ange l'apôtre du
 maniérisme, regroupant des peintres qui préfèrent les lignes courbes
 aux lignes droites et qui privilégient les scènes propres à l'expression
d'une tension dramatique.





4. Les autres grands mécénats

Alors qu'il se trouve à Florence à partir de 1515, Michel-Ange est
sollicité par le pape Léon X pour aménager la chapelle funéraire des Médicis.
Il entreprend alors les tombeaux des ducs Julien et Laurent II, qui sont
eux-mêmes sculptés sous les traits de jeunes capitaines vêtus à l'antique,
l'un figurant le penseur, l'autre l'homme d'action.
À leurs pieds se trouve un sarcophage où sont représentées les allégories
 du temps qui passe : le Jour et la Nuit, l'Aurore et le Crépuscule,
personnages alternativement masculins et féminins. Tous les éléments
décoratifs sont empruntés au répertoire antique, mais jamais l'autorité
de la composition et la modernité du style n'auront été plus manifestes.
À Florence encore, Michel-Ange fournit les dessins qui serviront à construire
 le vestibule et l'escalier de la bibliothèque Laurentienne, située dans l'enceinte
de l'église San Lorenzo. C'est en 1534 qu'il se fixe définitivement à Rome.
 Il est alors appelé à reprendre le projet de tombeau pour Jules II.
Mais Léon X et les héritiers du pape défunt ont renoncé au monument grandiose
auquel Michel-Ange avait songé ; celui-ci, la mort dans l'âme, devra se contenter
 d'un modèle réduit, qui sera placé dans la petite église San Pietro in Vincoli
(Saint-Pierre-aux-Liens, 1545) ; il lui adjoint certains marbres déjà sculptés,
 dont l'impressionnant Moïse (vers 1515-1516).



5. Le génie supérieur à son temps

À partir de 1546, Michel-Ange se consacre surtout à l'architecture.
 Il est alors, officiellement, le successeur d'Antonio da Sangallo le Jeune :
il dessine la fameuse coupole de la basilique Saint-Pierre, mais, se trouvant
en butte aux manœuvres des amis de son prédécesseur, il ne peut pas la
 réaliser ; il travaille aussi au palais Farnèse, qu'il dote du dernier étage
 et de la corniche.
Également urbaniste, il aménage la place du Capitole, en tirant parti de
la topographie, élabore les plans de transformation des thermes de Dioclétien
 en église (Santa Maria degli Angeli, 1561-1566) et conçoit la monumentale
Porta Pia (vers 1565). Ses dernières sculptures sont trois Pietà :
 celle de la cathédrale de Florence, la Pietà da Palestrina, enfin la
Pietà Rondanini (inachevée), qui répudie la beauté, voire la réalité physique,
au profit de la seule spiritualité



6. Poète aussi

Michel-Ange est aussi un poète amoureux. Un de ses neveux en apporte
 la preuve en faisant imprimer à Florence, en 1623, un recueil rassemblant
 les sonnets et madrigaux de la main même du grand artiste.

Ce dernier fait partie, à Rome, du cercle qui se réunit autour de
 la poétesse Vittoria Colonna. Est-elle l'inspiratrice du lyrisme de
Michel-Ange, que n'aurait pas renié Pétrarque ?
Un jeune et beau Romain, Tommaso Cavalieri, lui aussi entré dans la vie
de Michel-Ange – qui lui apprenait à dessiner et qui l'appelait son
« précieux génie » – est-il l'objet aimé, dédicataire de tant de vers
et destinataire de tant de lettres ? Ou bien le substitut de la tendre Vittoria,
 que Michel-Ange – aussi platonique que fût sa flamme – s'interdit de nommer
 publiquement ? Aujourd'hui, la première hypothèse est nettement privilégiée.
Jusqu'à la fin de sa vie, Michel-Ange reste actif et prend part à la vie
artistique de son temps, conseillant ou recommandant tel ou tel de ses
disciples, en patriarche déjà envahi par son mythe. Il s'éteint à Rome
 à près de 90 ans, mais c'est à Florence, sa vraie patrie, qu'il repose
(église Santa Croce)


" Michel-Ange, La Chapelle Sixtine en 3D "
  



                              Une belle journée à vous byebye
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: " La Vie de Peintres Célèbres en Vidéo "   Mer 10 Jan 2018 - 10:31

Le 10 janvier 2018





                                     Bonjour à Toutes et Tous












" Aujourd'hui " LEONARD DE VINCI





Parcourez la vie du génie en 7 dates

1452 Naissance de Léonard de Vinci en Toscane. Il est le fils d’un amour
 illégitime entre un notaire et une paysanne.




" La Saint Anne de Léonard de Vinci - Leonardo Da Vinci's St. Anne -
Musée du Louvre   "




1467 Il n’a que 15 ans lorsque son père le place dans l’atelier polytechnique
 d’Andrea del Verrocchio à Florence. Il rencontre Sandro Botticelli.
Il peint Le Baptême du Christ (1475) conservé à la Galerie des Offices
de Florence.




1477 Léonard de Vinci quitte l’atelier de Verrocchio.
Il peint L’Adoration des Mages (1481) conservée à la Galerie des Offices
 de Florence.





" L'exposition Léonard de Vinci à la National Gallery  "



1482 Léonard se rend à Milan pour se mettre au service du duc
Ludovic Sforza dit le More. Il y développe ses talents d’architecte et imagine
un grand nombre de machines de guerre.
Il peint La Vierge aux rochers (1483) conservée au musée du Louvre.
Il peint la Cène (1494-97) conservée dans le réfectoire du couvent
de Sainte Marie des Grâces à Milan.






1503 Léonard de Vinci commence à peindre La Joconde (1503-06)
et invente la technique du sfumato un effet vaporeux qui révèle un éclat
mystérieux aux visages.
Il peint La Vierge à l'Enfant avec sainte Anne (1510) conservée
au Musée du Louvre.
Il peint saint Jean-Baptiste (1515).




1516 Léonard quitte définitivement l’Italie pour le Château du
Clos Lucé à Amboise à l’invitation du roi de France.





1519 Léonard de Vinci s'éteint dans sa chambre au Clos Lucé.
 Le roi François Ier pleure celui qu’il appelait « mon père ».







Léonard De Vinci (1452-04-15 - 1519-05-02)
Peintre, inventeur, ingénieur, scientifique,
humaniste, philosophe, il est considéré comme
 un esprit universel, il fascine encore cinq cents ans
plus tard. Au passage du quinzième siècle
au seizième, il illustre, et parfois incarne,
la Renaissance, avec ses avancées dans le
 domaine artistique mais aussi dans les
sciences et, avant tout, dans l´approche scientifique.
Leonardo di ser Piero, dit Leonardo da Vinci
 (Léonard de Vinci pour les francophones),
 naît le 15 avril 1452 à Vinci, petite ville de
Toscane proche de Florence, d´un pere notaire,
 ser Piero, et d´une mere paysanne.

 Après une éducation scolaire diversifiée, il
commence sa vie d´adulte comme peintre
dans un atelier florentin de grande renommée,
 celui de Verrochio. A 26 ans, Léonard quitte son
maître et a déjà acquis une belle réputation
d´artiste peintre. Adepte de l´art nouveau
 du clair-obscur, il perfectionne sa technique
du sfumato (embrumé) qui adoucit les contrastes
et améliore le réalisme des paysages ou des portraits.
En 1481, il s´installe à Milan au service du duc
Ludovic Sforza. Ses activités sont alors multiples.



 " Léonard De Vinci, un artiste de la Renaissance Italienne

"





 Il est peintre (La Cène est réalisée à cette époque)
 mais aussi sculpteur, ordonnateur des spectacles
et ingénieur. Il travaille sur différents projets
techniques, du métier à tisser à l´amélioration
des horloges et s´intéresse aux mathématiques.

 On le retrouve également, en tant qu´ingénieur,
dans une étude sur l´irrigation des cultures par
 les fleuves et les canaux. Urbaniste avant l´heure,
il réfléchit sur une cité idéale.
Après l´invasion de la Toscane par les Français,
avec qui il collabore provisoirement, puis le retour
 de Ludovic Sforza, il fuit à Venise.
C´est d´abord comme ingénieur qu´il entre
au service du pouvoir vénitien, pour mettre
au point une défense de la ville contre les
 envahisseurs potentiels, censément turcs.




 C´est là qu´il conçoit un scaphandre à casque
pour évoluer sous les eaux, mais qui ne sera
 jamais testé.
Dans les années 1500, il est de retour à Florence
 et participe à des travaux d´hydraulique.
Mais la peinture est toujours au centre de
 son œuvre et c´est en 1503 qu´il entame
le Portrait de Monna Lisa, qui deviendra La Joconde,
 un tableau qui ne le quittera jamais.

Au même moment, il se lance dans la
réalisation d´une gigantesque fresque murale,
 la bataille d´Anghiari, au Palazzo Vecchio, en
face de celle commandée à Michel-Ange.
L´œuvre restera inachevée, peut-être à cause
 d´un procédé de séchage un peu trop innovant,
qui a dégradé la peinture. La fresque sera
recouverte par une autre et se trouve
peut-être encore aujourd´hui derrière un mur,
actuellement recouvert par une autre fresque,
 de Giorgio Vasari.
                                                                                

                                                                


Léonard de Vinci / La Joconde - Les mystères de 


Mona Lisa :






             Une Belle Journée à Toutes et Tous


          



Revenir en haut Aller en bas
Opaline
Moderateur
Moderateur
avatar

Messages : 770
Qualité : Qualité

MessageSujet: Re: " La Vie de Peintres Célèbres en Vidéo "   Mer 10 Jan 2018 - 11:01

Bravo !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: " La Vie de Peintres Célèbres en Vidéo "   

Revenir en haut Aller en bas
 
" La Vie de Peintres Célèbres en Vidéo "
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» peintres polonais
» Expo : Matelotage et peintres marins
» Les Grands Peintres
» Célèbres, et nés à Lyon!
» les Honneurs Militaires Funèbres seront rendus au caporal Goran FRANJKOVIC.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum des Gens Ordinaires :: Le coin culturel :: Art : peinture,sculpture,déco etc...-
Sauter vers: