Le forum des Gens Ordinaires

Bonjour et Bienvenu(e),

sur le forum des Gens Ordinaires

https://www.gensordinaires.com

Les Membres du Forum


Le forum des Gens Ordinaires

Bonjour et Bienvenu(e),

sur le forum des Gens Ordinaires

https://www.gensordinaires.com

Les Membres du Forum



Le forum des Gens Ordinaires

Forum de discussions entre amis du net. Ouvert à tous.
 
AccueilPortailÉvènementsPublicationsS'enregistrerConnexion
Votons pour le forum

Meilleur du Web : Annuaire des meilleurs sites Web. Boosterforum

Le Deal du moment : -38%
KINDERKRAFT – Draisienne Runner Galaxy Vintage
Voir le deal
27.99 €

 

 Un peu d'astronomie...

Aller en bas 
+2
louna
Noel
6 participants
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité




Un peu d'astronomie... - Page 6 Empty
MessageSujet: Un peu d'astronomie...   Un peu d'astronomie... - Page 6 Icon_minitimeSam 1 Mar 2014 - 15:03

Rappel du premier message :

Il est habituel de nos jours d'évoquer la rotation de la terre sur elle-même (les jours et les nuits) et autour du soleil (les saisons, les années).
Il est une dizaine d'autres mouvements dont notamment des perturbations dues aux autres planètes (Vénus et Jupiter).
Voici des croquis de 5 mouvements particuliers:

Un peu d'astronomie... - Page 6 Terre111

Un peu d'astronomie... - Page 6 Terre211

Un peu d'astronomie... - Page 6 Terre311

Un peu d'astronomie... - Page 6 Terre411

Un peu d'astronomie... - Page 6 Terre511


Dernière édition par samfor le Sam 1 Mar 2014 - 21:44, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
louna
Moderateur



Messages : 23306

Un peu d'astronomie... - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Un peu d'astronomie...   Un peu d'astronomie... - Page 6 Icon_minitimeMar 8 Juil 2014 - 7:18

la naissance de nos planètes était bien compliquée
Revenir en haut Aller en bas
mimi1260
Administrateur
mimi1260


Messages : 37408
Qualité : Qualité
fidèle en amitié

Un peu d'astronomie... - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Un peu d'astronomie...   Un peu d'astronomie... - Page 6 Icon_minitimeMar 8 Juil 2014 - 7:22

Oui , comme  bien souvent  l'est la VIE sur TERRE...!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Un peu d'astronomie... - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Un peu d'astronomie...   Un peu d'astronomie... - Page 6 Icon_minitimeMar 8 Juil 2014 - 10:36

En tout cas cela donne de belles couleurs !
Revenir en haut Aller en bas
mimi1260
Administrateur
mimi1260


Messages : 37408
Qualité : Qualité
fidèle en amitié

Un peu d'astronomie... - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Un peu d'astronomie...   Un peu d'astronomie... - Page 6 Icon_minitimeJeu 10 Juil 2014 - 5:54

Un mystère astronomique de 470 millions d’années
Un peu d'astronomie... - Page 6 Etoile-filante
La roche tient le registre des temps révolus. On connaît les fossiles d'animaux ou ceux de plantes, qui nous font remonter les ères géologiques vers des espèces aujourd'hui disparues. On connaît moins les météorites fossiles, ces cailloux tombés du ciel il y a bien longtemps et que les sédiments ont conservés dans leur mémoire de pierre. Elles témoignent non pas de ce qui s'est produit sur Terre, mais de ce qui est arrivé dans l'espace.

La grande majorité d'entre elles viennent de la carrière de Thorsberg, dans le sud de la Suède. On y exploite des couches de calcaire d'une épaisseur totale approchant les 5 mètres, ce qui représente près de 2 millions d'années de dépôts. Ceux-ci datent du milieu de l'ordovicien, un moment du paléozoïque où la vie marine explose. En 1993, après la découverte par hasard de deux vieilles météorites dans le calcaire de Thorsberg, une équipe de scientifiques a entrepris, en accord avec le carrier, une recherche systématique de ces voyageuses célestes. Elle va ainsi montrer en 2004 que ces pierres venues de l'espace sont la trace d'une pluie de météorites qui s'est abattue sur Terre il y a 470 millions d'années après que, quelque part dans la grande ceinture d'astéroïdes, située entre Mars et Jupiter, un gros astéroïde, peut-être d'une centaine de kilomètres de rayon, a été percuté et brisé par un "impacteur" plus petit.

Les débris du gros astéroïde sont bien connus des astronomes : ils continuent de tomber sur Terre encore aujourd'hui. Connus sous le nom de chondrites de type L, ils représentent un quart des cailloux que nous recevons de là-haut. En revanche, au sujet de l'impacteur, le mystère est complet : de lui nous n'avons aucune trace. Dans une étude à paraître dans le numéro du 15 août des Earth and Planetary Science Letters (EPSL), cette équipe internationale (Suède, Suisse et Etats-Unis) d'astronomes et de géophysiciens annonce avoir trouvé un "Objet mystérieux" qui pourrait bien être la réponse à l'énigme. De 1993 à 2011, à Thorsberg, des dizaines et des dizaines de météorites (101 aujourd'hui) ont été patiemment extraites de la roche. Et à chaque fois il s'agissait de chondrites de type L, au point que, de l'aveu même de Birger Schmitz, le chercheur qui en faisait le catalogue, cela commençait à devenir "assez lassant". Mais, en juin 2011, tout change. Les carriers, habitués à repérer les météorites, découvrent une inclusion grise dans le calcaire beige qu'ils dégagent. Une sorte de galet de 8 centimètres de long sur 6,5 de large et 2 d'épaisseur. C'est l'Objet mystérieux auquel l'article des EPSL est consacré.

Avec le temps, ses minéraux de base ont largement été remaniés et transformés en argile mais cela n'a pas empêché l'analyse isotopique de prouver sans le moindre doute que l'objet était d'origine extra-terrestre et qu'il ne s'agissait pas d'une chondrite de type L, ni même d'une chondrite tout court. L'étude des grains de spinelle que la météorite contient montre que l'Objet mystérieux ne correspond à aucune autre des 49 000 météorites recensées sur Terre à ce jour. Il semble s'apparenter à un groupe rare, les winonaïtes. Mais il y a un hic. En général, les winonaïtes errent dans l'espace entre 20 et 80 millions d'années avant d'atterrir sur notre planète. Or, dans le cas de la météorite de Thorsberg, l'analyse de son exposition aux rayons cosmiques montre qu'elle n'a voyagé que pendant un "petit" million d'années, une sorte de trajet express. Or, un million d'années, c'est exactement la durée qu'ont mise les premières météorites de type L pour toucher Terre...

Pour les chercheurs, la coïncidence est trop belle pour en être une. Trois hypothèses s'offrent à eux. Les deux premières (1/une roche avec les caractéristiques de la météorite se trouvait à la surface du gros astéroïde percuté et a été éjectée avec le reste et 2/ un éclat de winonaïte provenant d'un astéroïde voisin a été arraché par ricochet) sont jugées assez peu probables. Les auteurs de l'étude privilégient donc la troisième : on aurait là un morceau de l'impacteur dont l'essentiel a sans doute été vaporisé dans la collision. Ce fragment-là aurait échappé à la destruction et atteint notre planète après une sorte de voyage de groupe avec les chondrites. Selon l'article des EPSL, une collision de ce genre dans la grande ceinture d'astéroïdes, capable de détruire un astéroïde aussi gros, peut théoriquement se produire quatre fois par milliard d'années.

L'événement astronomique du milieu de l'ordovicien a d'ailleurs peut-être eu des conséquences terrestres plus importantes qu'une simple pluie de météorites (étalée sur des centaines de milliers d'années voire davantage). Dans une étude parue en 2001 dans les EPSL, Birger Schmitz et deux de ses collègues notaient ainsi que, quand on rangeait par date les cratères terrestres résultant d'un impact avec un gros objet céleste, on avait un curieux pic correspondant à... 470 millions d'années.
Revenir en haut Aller en bas
Coccinelle
Citoyen-ne
Coccinelle


Messages : 22939
Qualité : Qualité

Un peu d'astronomie... - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Un peu d'astronomie...   Un peu d'astronomie... - Page 6 Icon_minitimeJeu 10 Juil 2014 - 22:31

tout ça est trop compliqué pour une ptite cocci..  reflexion
Revenir en haut Aller en bas
louna
Moderateur
louna


Messages : 23306
Qualité : ben, heu !! sais pas trop

Un peu d'astronomie... - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Un peu d'astronomie...   Un peu d'astronomie... - Page 6 Icon_minitimeVen 11 Juil 2014 - 6:54

dans l'immensité de l'univers , on ne la voit plus la petite coccinelle  rigole  rigole
Revenir en haut Aller en bas
Coccinelle
Citoyen-ne
Coccinelle


Messages : 22939
Qualité : Qualité

Un peu d'astronomie... - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Un peu d'astronomie...   Un peu d'astronomie... - Page 6 Icon_minitimeVen 11 Juil 2014 - 21:17

c'est pour ça qu'elle doit avoir du mal avec les trop grandes choses, elle est complètement paumée au milieux de tout ça !! reflexion
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Un peu d'astronomie... - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Un peu d'astronomie...   Un peu d'astronomie... - Page 6 Icon_minitimeDim 13 Juil 2014 - 16:18

Alors que je me promenais la tête en lair, le nez dans les étoiles, j'ai failli écraser une petite cocci...
Revenir en haut Aller en bas
louna
Moderateur
louna


Messages : 23306
Qualité : ben, heu !! sais pas trop

Un peu d'astronomie... - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Un peu d'astronomie...   Un peu d'astronomie... - Page 6 Icon_minitimeDim 13 Juil 2014 - 16:18

ça, c'est pas bien !!
Revenir en haut Aller en bas
Coccinelle
Citoyen-ne
Coccinelle


Messages : 22939
Qualité : Qualité

Un peu d'astronomie... - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Un peu d'astronomie...   Un peu d'astronomie... - Page 6 Icon_minitimeDim 13 Juil 2014 - 18:15

Louna a raison, et faut toujours regarder où on met les pieds, t'as le droit d'avoir le nez dans les étoiles uniquement quand t'es allongé dans l'herbe et que tu ne bouges plus !! repos
Revenir en haut Aller en bas
mimi1260
Administrateur
mimi1260


Messages : 37408
Qualité : Qualité
fidèle en amitié

Un peu d'astronomie... - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Un peu d'astronomie...   Un peu d'astronomie... - Page 6 Icon_minitimeDim 13 Juil 2014 - 18:20

..et ne pas être couvert de pucerons ... sinon la Coccinelle s'en donne à "coeur joie"  confu
Revenir en haut Aller en bas
Coccinelle
Citoyen-ne
Coccinelle


Messages : 22939
Qualité : Qualité

Un peu d'astronomie... - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Un peu d'astronomie...   Un peu d'astronomie... - Page 6 Icon_minitimeDim 13 Juil 2014 - 18:25

oui, oui !!! mais c'est gentil, ça ne fait que des chatouilles  confu
Revenir en haut Aller en bas
mimi1260
Administrateur
mimi1260


Messages : 37408
Qualité : Qualité
fidèle en amitié

Un peu d'astronomie... - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Un peu d'astronomie...   Un peu d'astronomie... - Page 6 Icon_minitimeDim 13 Juil 2014 - 18:29

Tu crois que ça "chatouille" les pucerons ?   reflexion
Revenir en haut Aller en bas
Coccinelle
Citoyen-ne
Coccinelle


Messages : 22939
Qualité : Qualité

Un peu d'astronomie... - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Un peu d'astronomie...   Un peu d'astronomie... - Page 6 Icon_minitimeDim 13 Juil 2014 - 18:31

non, mais quand une cocci s'en donne à coeur joie, oui
 confu
Revenir en haut Aller en bas
mimi1260
Administrateur
mimi1260


Messages : 37408
Qualité : Qualité
fidèle en amitié

Un peu d'astronomie... - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Un peu d'astronomie...   Un peu d'astronomie... - Page 6 Icon_minitimeLun 28 Juil 2014 - 4:10

"Super-tempête" solaire de 2012 : nous avons échappé de peu à un bouleversement majeur

Réseaux électriques hors services, satellites endommagés, moyens de communication inutilisables... Les conséquences d'une super-tempête solaire sont nombreuses et très inquiétantes. Ce 25 juillet, la Nasa a révélé qu'en 2012, la Terre avait échappé de peu à ce type d'événement. Voici le décryptage d'Étienne Parizot, chercheur astrophysicien.
Un peu d'astronomie... - Page 6 5471406467107
La Terre a échappé à une super-tempête solaire en 2012
 
En général, lorsque le site "Science News" de la NASA publie un communiqué, quelques alertes se déclenchent un peu partout sur la planète, des liens se mettent à circuler sur les réseaux sociaux, des articles de blogs spécialisés s’écrivent presque automatiquement, répercutant l’information plus ou moins fidèlement, ajoutant parfois un titre un peu plus engageant, afin de récolter quelques "like" supplémentaires
 
Mais il est probable qu’il en aille tout autrement du communiqué publié par la NASA le 23 juillet dernier.
 
S’il a trouvé un écho particulièrement retentissant dans la presse mondiale, y compris la presse non spécialisée, c’est parce qu’il a permis d’attirer l’attention sur l’intérêt de plus en plus soutenu que les états et certaines entreprises commerciales portent aux risques afférents à ce qu’on appelle aujourd’hui la météo spatiale, et qu’il renforcera sans doute sur le long terme une réflexion approfondie sur la vulnérabilité de nos sociétés à un type d’événement cosmique aussi spectaculaire qu’inévitable : une super-tempête solaire !
 
D'énormes pannes électriques
 
Des tempêtes solaires, il s’en produit régulièrement, tous les trois ou quatre jours, ou même plusieurs fois par jour en période d’activité solaire plus intense, selon un cycle de 11 ans encore mal compris, mais fort bien observé depuis des siècles !
 
L’on sait qu’un "vent solaire" souffle continûment, transportant de la matière arrachée aux couches externes de notre étoile (plasma fait d’atomes ionisés et d’électrons) à travers tout le système solaire. Mais de temps à autres, des événements liés à des changements de configuration magnétique à la surface du Soleil provoquent ce que les astrophysiciens appellent une "éjection de masse coronale".
 
Ces éjections peuvent être plus ou moins violentes, et impliquer une plus ou moins grande quantité de matière.
 
Lorsqu’elles sont dirigées vers la Terre, elles provoquent en général trois ou quatre jours plus tard (le temps que ces bouffées de matière nous parviennent depuis le Soleil, situé à 150 millions de km) l’apparition de magnifiques aurores boréales ou australes dans le ciel polaire. Cette émission lumineuse est simplement due à la désexcitation des molécules de l’atmosphère excitées par les électrons énergétiques associés à ces phénomènes, guidés vers les pôles le long des lignes de champ magnétique de la Terre.
 
Des distorsions apparaissent également au niveau de l’ionosphère terrestre, et comme le couplage magnétique entre la Terre et le milieu interplanétaire, alimenté par le vent solaire, est un processus dynamique complexe, il se produit aussi des perturbations dans le champ magnétique environnant la Terre, qui peuvent avoir des conséquences allant de la simple brouille passagère des communications téléphoniques… à la mise hors service du réseau électrique d’un état entier, comme lors de cette tempête solaire géante de 1989, où le Canada avait vu une part de son réseau s’effondrer pendant plusieurs heures !
 
Nous avons échappé à un bouleversement majeur
 
Tout dépend de la puissance de l’événement initial.
 
Or ce que nous dit le récent communiqué de la NASA, c’est qu’en juillet 2012, le Soleil a connu un événement éruptif d’une ampleur exceptionnelle, et que s’il s’était produit huit à dix jours plus tôt, l’énorme bouffée de plasma magnétisé éjecté à la vitesse d’environ huit millions de km/h aurait frappé la Terre de plein fouet, avec des conséquences difficiles à estimer précisément, mais sans aucun doute majeures !
 
Car nos sociétés sont de plus en plus vulnérables à ce genre d’événements, certes rares, mais inévitables.
 
La plupart des activités de gestion, de régulation, de contrôle ou de distribution à l’échelle de la planète sont extrêmement dépendantes de systèmes électroniques de tout type, et la mise hors service d’une part importante de ces systèmes induite par une super-tempête solaire provoquerait un bouleversement majeur, surtout s’il devait durer plusieurs semaines ou plusieurs mois (par exemple pour la réparation et la remise en service des transformateurs principaux d’un réseau électrique national qui auraient pu "griller" à la suite de l’événement) !
 
Outre les enjeux commerciaux et logistiques, les états ont à considérer les aspects stratégiques d’une telle super-tempête, liés aux systèmes de commandement et de défense, et plus généralement à tous les systèmes de positionnement, de navigation et de télécommunication, dépendant de plus en plus de relais satellitaires qui seraient les premiers affectés par l’événement solaire majeur qui ne manquera pas de se produire, un jour où l’autre.
 
La communauté scientifique tente de mieux comprendre
 
Bien sûr, les états n’ont pas attendu l’événement exceptionnel de juillet 2012 pour se préoccuper de ce problème.
 
La communauté scientifique internationale s’organise depuis longtemps pour mieux comprendre les aspects physiques et astrophysiques de ces phénomènes, ainsi que pour atténuer leur impact. Des sondes spatiales et des satellites d’observation sont déployés pour recueillir des données de plus en plus précises et complémentaires.
 
Des conférences internationales sont organisées sur ce thème, réunissant des acteurs du monde scientifique et économique ainsi que de divers secteurs des administrations d’État, par exemple dans le cadre du National Space Weather Program aux États-Unis, créé en 1994.
 
Un rapport particulièrement approfondi, commandé par la Royal Academy of Engineering en Grande Bretagne, a été publié en 2013. Il analyse les risques dans différents domaines et préconise diverses actions pour atténuer les effets d’une super-tempête solaire.
 
Il s’intéresse également à une question difficile à trancher : quelles sont réellement les chances que la Terre soit confrontée à un événement catastrophique dans les années ou les décennies à venir ?
 
Des événements imprévisibles
 
Les scientifiques n’ont pas assez d’éléments aujourd’hui pour répondre avec précision, même en termes de probabilités, et une part des recherches actuelles vise justement à accroître la compréhension de ces phénomènes solaires et interplanétaires.
 
D’après les astrophysiciens qui ont étudié l’événement de juillet 2012, en s’appuyant sur des moyens de détection sans précédent, notamment dans l’espace, le caractère exceptionnel de cette éjection de masse coronale a été renforcé par le fait qu’il s’est produit en réalité plusieurs éjections successives, qui ont interagi entre elles, et qui ont pu se propager plus facilement dans un milieu interplanétaire déjà affecté par le premier événement, ayant en quelque sorte balayé le vent solaire préexistant.
 
Mais la description physique, même détaillée, d’un événement particulier, ne permet pas de dire quand le prochain se produira.
 
Des aurores boréales jusqu'aux Caraïbes
 
Ce que nous savons, en revanche, c’est qu’une super-tempête de cette ampleur s’est déjà produite par le passé, et a même frappé la Terre de plein fouet… il y a un siècle et demi !
 
Le fameux "événement de Carrington", survenu en 1859, fit suite à deux éruptions solaires majeures, et perturba fortement les télécommunications d’alors, basées sur une technologie pourtant robuste : le télégraphe. Des aurores polaires très intenses avaient alors pu être observées jusqu’à des latitudes aussi basses que celles de la mer des Caraïbes !
 
Certains estiment que de tels événements pourraient avoir lieu environ tous les 100 à 200 ans, mais sans grande certitude.
 
Notons que l’on trouve des descriptions d’aurores boréales chez des auteurs latins tels que Sénèque, et même chez Aristote, qui ne sont pas réputés pour avoir voyagé dans le cercle polaire ! Il avait bien fallu que des éruptions gigantesques se produisent pour que les particules solaires produisent de tels phénomènes aux latitudes de l’Italie et de la Grèce !
 
À l’époque, le monde n’en avait vraisemblablement pas été bouleversé. Mais qu’en serait-il aujourd’hui, à l’âge électronique et spatial ?
 
Cette tempête surviendra, tôt ou tard
 
Des estimations de la facture globale des dégâts et dysfonctionnements, à l’échelle mondiale, avancent le montant vertigineux de 2.000 milliards de dollars ! Sans parler des conséquences géopolitiques, en cas de scénario catastrophe…
 
Il faut toutefois se garder de donner foi, sans retenue, aux extrapolations les plus alarmistes que l’on voit fleurir ici ou là.
 
Non, une super-tempête solaire ne nous ramènerait probablement pas au Moyen Âge ou à l’ère préindustrielle si elle survenait demain. Mais il serait tout aussi déraisonnable de négliger son impact ou de se dire que le risque est très faible, et qu’il sera toujours temps d’y penser si par extraordinaire la Terre se trouve frappée.
 
Car cette super-tempête surviendra, tôt ou tard, et ses conséquences ne seront pas anodines.
 
La dernière en date vient juste de nous manquer : tant mieux ! Cela laisse aux terriens le temps de se préparer, de mettre en place des systèmes de protection et de contournement, ou de les consolider.
 
Ainsi pourront-ils limiter l’impact d’un événement solaire majeur inévitable et, sinon contrôler ses conséquences, du moins anticiper les plus critiques d’entre elles, et gérer les principaux dysfonctionnements qui en résulteront.
 
Ou bien, préférons-nous rechercher dans les grimoires druidiques la formule de la potion magique, pour la prochaine fois où le ciel nous tombera sur la tête ?
Revenir en haut Aller en bas
louna
Moderateur
louna


Messages : 23306
Qualité : ben, heu !! sais pas trop

Un peu d'astronomie... - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Un peu d'astronomie...   Un peu d'astronomie... - Page 6 Icon_minitimeLun 28 Juil 2014 - 6:58

mais vont-ils s'y préparer ?
Revenir en haut Aller en bas
Noel
Fondateur
Noel


Messages : 41940
Qualité : Plein

Un peu d'astronomie... - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Un peu d'astronomie...   Un peu d'astronomie... - Page 6 Icon_minitimeLun 28 Juil 2014 - 9:41

Quand cela arrivera, car cela arrivera un jour, ce sera une catastrophe pour beaucoup et un retour au source pour certains d'entre nous qui dans nos jeunesses n'avons pas connu toute la technologie geek d’aujourd’hui et dont nous n'avions nulle besoin à l'époque. "si nous sommes encore vivant"
Revenir en haut Aller en bas
https://entreamisdunet.forumactif.com
mimi1260
Administrateur
mimi1260


Messages : 37408
Qualité : Qualité
fidèle en amitié

Un peu d'astronomie... - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Un peu d'astronomie...   Un peu d'astronomie... - Page 6 Icon_minitimeVen 1 Aoû 2014 - 18:30

Rosetta à moins de 2000 km de sa comète
Un peu d'astronomie... - Page 6 Chury360x270_29_07_14
Une nouvelle image de la comète 67P/Churyumov-Gerasimenko, prise par Rosetta le 29 juillet 2014 à 1950 km de distance, montre le petit corps glacé avec des détails de 37 m par pixel.

Une surface grumeleuse, avec au moins quelques cratères, se confirme peu à peu. Tout comme l'éclat plus important du « cou » du noyau cométaire, où se joignent ses deux parties.

Une chevelure d'au moins 300 km de diamètre

Les images de la caméra Osiris embarquée sur la sonde Rosetta montrent aussi la chevelure (ou coma) qui entoure le noyau de Churyumov-Gerasimenko. Son faible éclat est dû à la réflexion du rayonnement solaire sur les poussières dispersées par le noyau cométaire.

La coma occupe toute la surface de l'image couverte par Osiris, soit 300 km de côté, mais s'étend sans doute sur une distance bien plus grande.

Un peu d'astronomie... - Page 6 Coma_chury_25_07_14
La chevelure ("coma") de la comète 67P/churyumov-Gerasimenko se révèle sur ce cliché après 5 min 30 s de temps de pose. 

Notez que, le noyau étant beaucoup plus brillant que la chevelure, il provoque des artefacts dans l'image. Ainsi, selon l'équipe d'Osiris, la structure ronde dans la coma à droite du noyau n'est pas réelle.

Un modèle 3D affiné

À mesure que Rosetta s'approche de sa cible 67P/Churyumov-Gerasimenko, son modèle 3D s'affine. Nous publions ci-dessous le modèle réalisé à partir des données collectées entre les 14 et 24 juillet. La version du bas, en relief, doit être regardée avec des lunettes aux verres rouge et bleu-vert.

Un peu d'astronomie... - Page 6 ESA_ROSETTA_OSIRIS_shap1_an
Modèle 3D de la comète Churyumov-Gerasimenko.
Revenir en haut Aller en bas
Noel
Fondateur
Noel


Messages : 41940
Qualité : Plein

Un peu d'astronomie... - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Un peu d'astronomie...   Un peu d'astronomie... - Page 6 Icon_minitimeVen 1 Aoû 2014 - 20:00

Donne pas envie d'aller y faire un tour.
Revenir en haut Aller en bas
https://entreamisdunet.forumactif.com
mimi1260
Administrateur
mimi1260


Messages : 37408
Qualité : Qualité
fidèle en amitié

Un peu d'astronomie... - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Un peu d'astronomie...   Un peu d'astronomie... - Page 6 Icon_minitimeVen 1 Aoû 2014 - 20:16

Le but n'est pas d'aller y faire un tour , mais d'approfondir nos connaissances sur le comment de la vie sur terre ou ailleurs .Le règne "animal" dont l'homme fait partie , est censé disparaître dans quelques 3 ou 4 Millions d'années , alors que le soleil est programmé pour "absorber" entre-autre planète , la Terre dans 5 Milliards d'années. A cet instant là , il y aura longtemps que la vie sur terre aura disparue.
Revenir en haut Aller en bas
louna
Moderateur
louna


Messages : 23306
Qualité : ben, heu !! sais pas trop

Un peu d'astronomie... - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Un peu d'astronomie...   Un peu d'astronomie... - Page 6 Icon_minitimeVen 1 Aoû 2014 - 20:23

beau caillou !! je l'aimerai bien en collier  rigole
Revenir en haut Aller en bas
mimi1260
Administrateur
mimi1260


Messages : 37408
Qualité : Qualité
fidèle en amitié

Un peu d'astronomie... - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Un peu d'astronomie...   Un peu d'astronomie... - Page 6 Icon_minitimeSam 2 Aoû 2014 - 13:14

1er, 2 et 3 août : observez le ciel partout en France lors des 24es Nuits des étoiles


Du vendredi 1er au dimanche 3 août, à l'occasion des 24es Nuits des étoiles, plus de 400 sites seront ouverts gratuitement au public dans toute la France pour découvrir le ciel et l’observer avec des lunettes et des télescopes en compagnie de guides passionnés. Le thème de cette année : les comètes !


Un peu d'astronomie... - Page 6 Starparty-500

Les 24es Nuits des étoiles se déroulent cet été les 1er, 2 et 3 août dans toute la France.
© F. Seguin/Ciel et Espace Photos


Depuis 1991, l’Association française d’astronomie et Planète Sciences organisent les Nuits des étoiles avec l’aide de centaines de clubs et d’associations, et avec le soutien, cette année, d’organismes comme le Cnes, le Cnrs, Airbus Defence & Space et SES, et du Ministère de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche.


 Dès l’origine, l’idée a été de faire découvrir le ciel et l’environnement nocturne au plus vaste public possible en profitant du dynamisme des sociétés, associations et clubs astronomiques présents dans toute la France.


En plus de 20 ans, ce sont ainsi plusieurs millions de personnes qui ont partagé la passion du ciel et des étoiles avec des milliers d’astronomes amateurs et professionnels, encore plus même si l’on se souvient de l’énorme public captivé par l’éclipse totale de Soleil du 11 août 1999 ! 


Cet été, plus de 400 sites seront ouverts au public en France, en Belgique, en Suisse, en Italie, au Maroc et en Algérie à l’occasion de la 24e édition de cette véritable fête de l’Astronomie.


Un peu d'astronomie... - Page 6 Paysage-celeste-500
Plus de 400 sites sont ouverts gratuitement au public pour découvrir et observer le ciel à l’œil nu et avec des lunettes et des télescopes.
© M. Claro/Ciel et Espace Photos


Cet été, les Nuits des étoiles se déroulent les 1er, 2 et 3 août.
 
La plupart des sites accueillent le public lors de ces 3 journées, mais certains se limitent à 1 ou 2 journées ou soirées, il faut donc vérifier auprès de celui qui vous intéresse (voir ci-dessous pour la liste complète des sites). 


Je précise que, comme chaque année, les sites recevront le public gratuitement dans un esprit de partage et de convivialité. En cette fin de semaine, le croissant de Lune sera observable dès le coucher du Soleil au-dessus de l’horizon sud-ouest. 


À la fin du crépuscule, dans un ciel plus sombre, les lunettes et les télescopes seront tournés vers Saturne et vous pourrez admirer les merveilleux anneaux cristallins qui entourent cette planète géante. 

Par la suite, les animateurs vous entraîneront sur les chemins du ciel pour découvrir des amas d’étoiles, des nébuleuses et des galaxies, reconnaître la forme des constellations, parcourir la Voie lactée et répondre à vos questions, notamment sur les comètes. Je précise que de nombreux sites proposeront également des animations pendant la journée, avec des observations du Soleil.


Nuits des étoiles 2014
Le thème de cette 24e édition des Nuits des étoiles : les comètes !

Un peu d'astronomie... - Page 6 Comete-neat-500
Le thème principal de cette 24e édition – Les comètes – est intimement lié à l’actualité spatiale européenne. 


Dans quelques jours, la sonde Rosetta arrivera en effet au terme de son long voyage dans le Système solaire et elle se mettra en orbite autour du noyau de la comète 67P Churyumov-Gerasimenko (voir mes posts consacrés à cette sonde). 


Lorsque l’on observe le ciel étoilé, il n’est pas rare de voir des étoiles filantes. 


Ces traînées lumineuses sont engendrées par les petites poussières que rencontre la Terre et qui se désintègrent en traversant l’atmosphère. 


Les astronomes savent aujourd’hui que ces poussières proviennent des comètes donc, en observant des étoiles filantes ce week-end, vous serez reliés à la lointaine sonde Rosetta dont les instruments vont scruter et analyser un noyau cométaire pendant des mois pour tenter de percer les secrets de l’origine des comètes et, peut-être aussi, de l’origine du Système solaire et de notre planète.


La carte des sites d’observation des 24es Nuits des étoiles est disponible sur le site de l’Association française d’astronomie avec le détail des soirées et des animations organisées sur chaque site.
Un peu d'astronomie... - Page 6 NEF2014-sites-500
Sites des 24e Nuits des étoiles-2014

Bonnes nuits des étoiles 2014 !

Guillaume Cannat - Ciel et Espace..
Revenir en haut Aller en bas
Noel
Fondateur
Noel


Messages : 41940
Qualité : Plein

Un peu d'astronomie... - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Un peu d'astronomie...   Un peu d'astronomie... - Page 6 Icon_minitimeSam 2 Aoû 2014 - 14:00

Je possède un télescope mais en ce moment il ne sert pas souvent. Pour la nuit des étoiles 2014 je pense que c'est un peu loupé dans mon coin.
Revenir en haut Aller en bas
https://entreamisdunet.forumactif.com
mimi1260
Administrateur
mimi1260


Messages : 37408
Qualité : Qualité
fidèle en amitié

Un peu d'astronomie... - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Un peu d'astronomie...   Un peu d'astronomie... - Page 6 Icon_minitimeSam 2 Aoû 2014 - 14:16

J'en ai un aussi , mais pas beaucoup servi . C'est un Meade ETX - 80AT avec recherche automatique des planètes..

Je suis pourtant bien situé , en dehors de toute pollution atmosphérique , mais c'est le temps qui n'est pas au RV..

Dommage..
Revenir en haut Aller en bas
Noel
Fondateur
Noel


Messages : 41940
Qualité : Plein

Un peu d'astronomie... - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Un peu d'astronomie...   Un peu d'astronomie... - Page 6 Icon_minitimeSam 2 Aoû 2014 - 17:30

Perso un C8 ancienne génération toujours fonctionnel, un rêve de gosse. De bon moments.
Revenir en haut Aller en bas
https://entreamisdunet.forumactif.com
louna
Moderateur
louna


Messages : 23306
Qualité : ben, heu !! sais pas trop

Un peu d'astronomie... - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Un peu d'astronomie...   Un peu d'astronomie... - Page 6 Icon_minitimeSam 2 Aoû 2014 - 20:47

comme c'est triste !! j'ai de la peine pour vous  confu
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Un peu d'astronomie... - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Un peu d'astronomie...   Un peu d'astronomie... - Page 6 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Un peu d'astronomie...
Revenir en haut 
Page 6 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum des Gens Ordinaires :: Le coin social :: Actualité des sciences-
Sauter vers: