Le forum des Gens Ordinaires

Bonjour et Bienvenu(e),

sur le forum des Gens Ordinaires

https://www.gensordinaires.com

Les Membres du Forum


Le forum des Gens Ordinaires

Bonjour et Bienvenu(e),

sur le forum des Gens Ordinaires

https://www.gensordinaires.com

Les Membres du Forum


Le forum des Gens Ordinaires
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Le forum des Gens Ordinaires

Forum de discussions entre amis du net. Ouvert à tous.
 
AccueilPortailÉvènementsPublicationsS'enregistrerConnexion
À propos du forum

Bienvenue sur le forum Le forum des Gens Ordinaires

Bienvenue sur le forum Le forum des Gens Ordinaires

Forum de discussions entre amis du net. Ouvert à tous.

Votons pour le forum

Meilleur du Web : Annuaire des meilleurs sites Web. Boosterforum

Le Deal du moment :
Coffret Pokémon Bundle 6 Boosters EV05 Forces ...
Voir le deal

 

 Des arbres et des hommes

Aller en bas 
4 participants
AuteurMessage
mimi1260
Moderateur
mimi1260


Messages : 45087
Qualité : Qualité
fidèle en amitié

Des arbres et des hommes Empty
MessageSujet: Des arbres et des hommes   Des arbres et des hommes Icon_minitimeSam 10 Fév 2024 - 15:02

L'arbre de Vie

Du bonsaï au séquoia en passant par le modeste platane, l'arbre est notre compagnon de tous les jours, à la fois impavide et exubérant, rassurant et mystérieux. Combien de fois passons-nous à côté de lui sans le voir… Arrêtons-nous un instant sur les liens qui nous unissent à ce géant, ce reflet de l'Homme profondément enraciné dans notre culture.
Présent sur Terre depuis 370 millions d’années, l'arbre a occupé une place centrale parmi les premières civilisations et croyances de l'humanité. Vénéré par les Grecs et les Romains à travers leur mythologie, il perd son caractère sacré dans la religion chrétienne qui lui réserve pourtant une place de choix...


Isabelle Grégor


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Arbre de vie, mosaïque de Kirbat al-Majfar (Palestine), VIIIe siècle ap. J.-C.

Un vieil ami discret
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Ralan-Rala (Tassili n'Ajjer, Algérie), représentation de palmiers-dattiers.

On le sait désormais : l'homme descend de l'arbre, comme son cousin le singe. Ou plutôt il en est tombé, si l'on croit les dernières recherches sur la cause de la mort de notre ancêtre Lucy. Malgré cet accident malheureux, on peut penser que les premières relations entre hominidés et arbres ont été cordiales, ce dernier servant de point de repère, de source de nourriture et de refuge avant d'offrir ses branches pour allumer l'indispensable feu.

Apparu il y a 370 millions d'années, l'arbre a en effet toujours fait partie du paysage de nos ancêtres, qu'ils aient vécu dans l'espace ouvert du paléolithique ou dans les grandes forêts du mésolithique (à partir de 10 000 ans av. J.-C.). Pour ces hommes de l'Âge de la pierre, le bois est indispensable sous la forme d'armes comme les propulseurs, d'outils, de combustible ou de matériau de construction.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Oued Djerat (Tassili n'Ajjer, Algérie), peinture de palmier et char, période caballine (3 500 à 2 000 av. J.-C.).

Mais sur les murs des grottes, des objets du quotidien ou sous la forme de statuettes, nulle représentation d'arbre ! À moins que l'on s'accorde à dire que certains tracés représentent branches ou feuilles, la part belle est faite au monde effrayant des bêtes sauvages qui ne laissent aucune place à notre végétal pacifique. Voilà une mise à l'écart bien mystérieuse quand on pense à l'importance de notre arbre par la suite !

Il faut attendre le néolithique pour que les chasseurs-cueilleurs devenus agriculteurs-éleveurs daignent les représenter sous la forme de palmiers-dattiers du côté du Tassili, en Algérie. Ici simple symbole de richesse, il devient avec le développement de la spiritualité celui de la puissance des forces cosmiques : comment l'Homme aurait-il pu en effet rester indifférent à cette image de la liaison terre-ciel, de la renaissance printanière, voire même de la vie et de l'éternité ?

Un objet religieux

Spécialiste de l'histoire des religions, Mircea Eliade s'interroge ici sur la place de l'arbre dans les croyances :


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Bas-relief du palais de Khorsabad (Irak), VIIIe s. av. J.-C., Paris, musée du Louvre. 

« Il est certain que, pour l’expérience religieuse archaïque, l’arbre (ou plutôt, certains arbres) représente une puissance. Jamais un arbre n’a été adoré rien que pour lui-même, mais toujours pour ce qui, à travers lui, se " révélait ", pour ce qu’il impliquait et signifiait. […] c’est en vertu de sa puissance, c’est en vertu de ce qu’il manifeste (et qui le dépasse), que l’arbre devient un objet religieux. Si l’arbre est chargé de forces sacrées, c’est qu’il est vertical, qu’il pousse, qu’il perd ses feuilles et les récupère, que par conséquent il se régénère (il " meurt " et " ressuscite ") d’innombrables fois, qu’il a du latex, etc. C’est en vertu de sa puissance, autrement dit, c’est parce qu’il manifeste une réalité extra-humaine – qui se présente à l’homme dans une certaine forme, qui porte fruit et se régénère périodiquement – qu’un arbre devient sacré. Par sa simple présence (« la puissance ») et par sa loi propre d’évolution (" la régénération "), l’arbre répète ce qui, pour l’expérience archaïque, est le Cosmos tout entier. » (Mircea Eliade, Traité d'histoire des religions, 1989).

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Arbre de la fertilité, fontaine de Massa Marittima, 1265.

Entre Terre et ciel

C'est logiquement qu'on retrouve l'arbre au cœur des premières croyances sous la forme de l'arbre cosmique, représentation de l'axe du monde qui permet aux différentes parties de l'univers de tenir en équilibre : figuier dans la civilisation de l'Indus, frêne pour les Indo-Européens, il est kiskanu à Sumer. Dans cette région désertique, où la vie est issue de l'irrigation, l'arbre en lui-même est un miracle qu'on associe au culte de la Déesse-Mère et de la fertilité. 
Revenir en haut Aller en bas
Noel
Fondateur
Noel


Messages : 45189
Qualité : Plein

Des arbres et des hommes Empty
MessageSujet: Re: Des arbres et des hommes   Des arbres et des hommes Icon_minitimeSam 10 Fév 2024 - 16:26

L'arbre est un ami pour qui sait le respecter. Il fait parti de notre quotidien comme nos animaux domestiques. L'arbre sait nous protéger, nous calmer. Quel plaisir de lire ou de randonner à ses côtés.

Dommage, que pour des intérêts mercantiles nous ne le respections pas mieux. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
https://entreamisdunet.forumactif.com
mariehelene
Moderateur
mariehelene


Messages : 1985
Qualité : Qualité

Des arbres et des hommes Empty
MessageSujet: Re: Des arbres et des hommes   Des arbres et des hommes Icon_minitimeSam 10 Fév 2024 - 16:56

salutation salutation bonjour bonjour

Nous n'avons plus en Bretagne ces vieux chênes qui limitaient les parcelles des petits propriétaires terriens .

Et miracle !!!le long de la route entre la plage et la ville ils ont planté des palmiers !!!!dans un pays de vent marin????Me paraissent bien rachitiques....Mais les bordures de haie qui poussaient bien donnaient trop de travail ......Vive Cannes la bretonne !!!!! salutation
Revenir en haut Aller en bas
mimi1260
Moderateur
mimi1260


Messages : 45087
Qualité : Qualité
fidèle en amitié

Des arbres et des hommes Empty
MessageSujet: Re: Des arbres et des hommes   Des arbres et des hommes Icon_minitimeSam 10 Fév 2024 - 17:28

Toutes ces haies qui ont disparu sur tout le territoire français est la conséquence des remembrements gérés par la SAFER (Sociétés d'aménagement foncier et d'établissement rural).
On voit les conséquences aujourd'hui entre autres, les inondations qu'aucun obstacle ne retient, et les règlementations stupides qui régissent l'entretien des haies existantes !!!
Vive le "progrès".....
Revenir en haut Aller en bas
mimi1260
Moderateur
mimi1260


Messages : 45087
Qualité : Qualité
fidèle en amitié

Des arbres et des hommes Empty
MessageSujet: Re: Des arbres et des hommes   Des arbres et des hommes Icon_minitimeDim 11 Fév 2024 - 9:53

Auprès de mon arbre...

Dans un monde très largement urbanisé, l’arbre n’a rien perdu de sa puissance d’évocation. Il reste un support de l’imaginaire comme en témoignent les succès de librairie récurrents. Ce changement récent marque un tournant après quatre siècles orientés par de tout autres horizons.

À partir du XVIe siècle, l'arbre perd en effet sa dimension symbolique et poétique pour devenir un enjeu scientifique, économique et militaire du fait de l'importance des flottes navales. Il devient ensuite un symbole de liberté avec la Révolution, puis le refuge des âmes en peine avec les romantiques avant que le monde moderne ne commence à le protéger de ses propres excès.


Isabelle Grégor  


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Paysage agricole à Cognac, Yann-Arthus Bertrand, France, 1999.

« Adieu, vieille forêt, adieu têtes sacrées ! »

Ces vers, extraits d'une élégie de Pierre de Ronsard, résument assez bien le nouveau regard posé sur l'arbre au XVIe siècle : poussez-vous, les nymphes, c'est l'heure de la science ! Même si quelques poètes nostalgiques aiment encore à évoquer les charmes mythologiques qui se cachent derrière les branches, l'époque est au retour de la botanique, en sommeil pendant le Moyen Âge. 

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Le jujubier et l'arbousier, illustration extraite du « De Materia Medica » de Dioscoride, Ier siècle.

Dans les monastères, pourtant héritiers des solides connaissances en botanique de l'Antiquité, le temps était en effet à la recherche de l'utilité avant tout et l'on choyait plantes médicinales ou alimentaires, en dédaignant les autres.


Pourtant certaines espèces avaient réussi à se faire remarquer, comme les abricotiers, hérités des croisades, le cocotier décrit par Marco Polo ou les fameux arbres à épices, si recherchées pour agrémenter les banquets : giroflier, cannelier, muscadier...


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Pierre belon, gravure, A. Tardieu, XVIe siècle. 

.Mais en quelques années, le panel des arbres connus va exploser et les explorateurs vont remplir les cales de leurs navires, comme l'explique le plus célèbre de ces aventuriers : « Il y a des arbres de mille sortes […]. Je suis le plus chagrin de ne pas les connaître car je suis certain qu'ils ont tous grande valeur. J'apporte d'eux des échantillons » (Christophe Colomb, Journal, 1492).

Pour la France, restée à la traîne, c'est un apothicaire-diplomate qui va faire la différence, Pierre Belon. Envoyé au Moyen Orient auprès de Soliman le Magnifique, il en profite pour rapporter entre autres l'arbre de Judée, le jujubier et le chêne-liège et les acclimater sous nos latitudes, offrant à l'occasion un inédit platane d'Orient à Diane de Poitiers. C'est la fête pour les botanistes ! 
Revenir en haut Aller en bas
clairette
Animatrice
clairette


Messages : 2138
Qualité : bof ,râleuse des fois,fidèle en amitié

Des arbres et des hommes Empty
MessageSujet: Re: Des arbres et des hommes   Des arbres et des hommes Icon_minitimeDim 11 Fév 2024 - 18:36

donc il ne gèle jamais chez M Hélene à Plouesca c dans son jardin de vacacanceomme à St Vaast La Hougue où ma mère avait dezs palmiers
Revenir en haut Aller en bas
clairette
Animatrice
clairette


Messages : 2138
Qualité : bof ,râleuse des fois,fidèle en amitié

Des arbres et des hommes Empty
MessageSujet: Re: Des arbres et des hommes   Des arbres et des hommes Icon_minitimeDim 11 Fév 2024 - 18:40

pardon pour le bafouillage,et pourtant je n'ai rien bu byebye
Revenir en haut Aller en bas
mimi1260
Moderateur
mimi1260


Messages : 45087
Qualité : Qualité
fidèle en amitié

Des arbres et des hommes Empty
MessageSujet: Re: Des arbres et des hommes   Des arbres et des hommes Icon_minitimeDim 11 Fév 2024 - 20:19

clairette a écrit:
pardon pour le bafouillage,et pourtant je n'ai rien bu byebye

 Exceptionnellement on te croit clairette  rigole
Revenir en haut Aller en bas
mariehelene
Moderateur
mariehelene


Messages : 1985
Qualité : Qualité

Des arbres et des hommes Empty
MessageSujet: Re: Des arbres et des hommes   Des arbres et des hommes Icon_minitimeLun 12 Fév 2024 - 6:35

Exceptionnellement on te croit clairette  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



"Je confirme !!!!

Bonne semaine !
Revenir en haut Aller en bas
mimi1260
Moderateur
mimi1260


Messages : 45087
Qualité : Qualité
fidèle en amitié

Des arbres et des hommes Empty
MessageSujet: Re: Des arbres et des hommes   Des arbres et des hommes Icon_minitimeLun 12 Fév 2024 - 6:39

La forêt, conquête des hommes

Dans un poème célèbre, Pierre de Ronsard supplie les bûcherons de sa chère forêt de Gastine :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Pierre de Ronsard (11 septembre 1524, château de la Possonnière - 28 décembre 1585Prieuré de Saint-Cosme, Tours), portrait posthume, vers 1620, musée de Blois

Dans un poème célèbre, Pierre de Ronsard supplie les bûcherons de sa chère forêt de Gastine :

Écoute, bûcheron, arrête un peu le bras ;
Ce ne sont pas des bois que tu jettes à bas ;
Ne vois-tu pas le sang lequel dégoutte à force
Des nymphes qui vivaient dessous la dure écorce ?
Sacrilège meurtrier, si on pend un voleur
Pour piller un butin de bien peu de valeur,
Combien de feux, de fers, de morts et de détresses
Mérites-tu, méchant, pour tuer nos déesses ? (...)

Le sentiment du poète est pur… La forêt doit demeurer un havre de recueillement et de paix intouchable.

Mais le fait est que, depuis la Préhistoire, la sylve (du latin silva, forêt) constitue un territoire modelé par la main de l’homme, à son image et selon ses besoins. La France et l'Europe n'ont plus depuis longtemps de forêt primaire ou vierge.

Loin d’être un désert d’âme, la forêt est un espace de travail, de chasse, de loisirs, tantôt exploitée, tantôt abandonnée et qui constitue une ressource économique essentielle au bon fonctionnement des ordres, de la société, de l’industrie mais aussi des rêves, contes et légendes.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

La Terre ou Le Paradis terrestre (Jan I Brueghel de Velours ou l'Ancien, 1607-1608, musée du Louvre, Paris)

Premiers défrichements

Les légendes des origines imaginent la forêt et l'arbre comme préexistant à l'homme. Dans la Genèse comme dans les mythes gréco-romains ou germains, l'arbre est un lien entre le divin et le profane. Pensons à l'« arbre de la connaissance », dans la Genèse, aux « hommes nés du tronc des chênes durs », dans l'Énéide, ou au culte druidique chez les Gaulois.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

L'arbre de la connaissance

La réalité qui transparaît des découvertes archéologiques est toute autre : les hommes de Cro-Magnon et Lascaux vivaient dans un paysage de steppes et de toundras ; et les forêts actuelles sont apparues en Europe il y a moins de dix mille ans seulement. D'abord des bouleaux et des pins, puis des noisetiers et des chênes, enfin des essences d'ombre et d'humidité comme le hêtre et le conifère au IIIe millénaire av. J.-C..

Dans les régions méditerranéennes où se diffusent la culture des céréales et l'élevage, en provenance du Moyen-Orient, les défrichements, les cultures sur brûlis, le ravinement et le pacage ont tôt fait de réduire les espaces forestiers à l'état de garrigues ou de maquis. Ainsi en va-t-il de la Grèce où, par la force des choses, la pierre se substitue au bois dans l'architecture.

Il en va tout autrement dans les zones septentrionales, plus humides et aux sols lourds : lorsque les Romains conquièrent la Gaule au Ier siècle av. J. C., ils la qualifient de « chevelue » tant ils la trouvent boisée. Bien qu'entrecoupées de nombreuses et vastes clairières intensivement cultivées, les forêts inspirent aux Gaulois une crainte pleine de respect.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Hêtraie française

Jules César n’y voit quant à lui qu’un espace propice aux embuscades, barbare et sinistre. Il est cependant nécessaire de le domestiquer car la forêt représente un immense gisement d’énergie pour la forge des armes et des matériaux de constructions des vaisseaux et des villes.

Après les premiers défrichements de l’Âge du bronze (2000 av. J. C.) et du fer (700 av. J. C.), la conquête romaine marque donc une nouvelle étape dans l’exploitation accrue des bois.

Le déclin de l’empire permet à la forêt de regagner du terrain au détriment de l'espace cultivé (ager en latin)... pour le plus grand bien des populations. Car la sylve est nourricière.

On y va cueillir les champignons et les fruits sauvages. On cherche le miel, on fabrique de l’huile avec les noisettes, les noix et les faines (fruits - comestibles - du hêtre) ; de la farine avec les glands et les châtaignes. On y chasse le gibier.

Dès le VIe siècle, des ermites se réfugient aussi dans les clairières reculées pour connaître l’expérience mystique du « désert ». Ainsi dans le massif de Fontainebleau, au sud-est de Paris.

Un espace très convoité

Indispensable à toute activité, le bois est au Moyen Âge le matériau par excellence. La silva concida (à couper) produit le bois de chauffage et le charbon de bois, et la silva palaria (à pieux) fournit les piquets, des clôtures ou des manches d’outils.
Revenir en haut Aller en bas
mariehelene
Moderateur
mariehelene


Messages : 1985
Qualité : Qualité

Des arbres et des hommes Empty
MessageSujet: Re: Des arbres et des hommes   Des arbres et des hommes Icon_minitimeLun 12 Fév 2024 - 7:00

merci pour le poème de Ronsard !Très beau !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Des arbres et des hommes Empty
MessageSujet: Re: Des arbres et des hommes   Des arbres et des hommes Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Des arbres et des hommes
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ARBRES EN FLEURS
» histoire d'arbres
» "L'intelligence" des arbres décryptée par les chercheurs
» Versailles célèbre ses "arbres admirables".
» Mémoire des hommes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum des Gens Ordinaires :: Le coin culturel :: Vie quotidienne de nos ancêtres-
Sauter vers: