Le forum des Gens Ordinaires

Bonjour et Bienvenu(e),

sur le forum des Gens Ordinaires

https://www.gensordinaires.com

Les Membres du Forum


Le forum des Gens Ordinaires

Bonjour et Bienvenu(e),

sur le forum des Gens Ordinaires

https://www.gensordinaires.com

Les Membres du Forum


Le forum des Gens Ordinaires
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Le forum des Gens Ordinaires

Forum de discussions entre amis du net. Ouvert à tous.
 
AccueilPortailÉvènementsPublicationsS'enregistrerConnexion
Votons pour le forum

Meilleur du Web : Annuaire des meilleurs sites Web. Boosterforum


 

 Dieppe et son Histoire

Aller en bas 
AuteurMessage
mimi1260
Administrateur
mimi1260


Messages : 40584
Qualité : Qualité
fidèle en amitié

Dieppe et son Histoire Empty
MessageSujet: Dieppe et son Histoire   Dieppe et son Histoire Icon_minitimeDim 22 Mai 2022 - 8:45

Toutes voiles dehors



Dieppe et son Histoire Carte-dieppe

Dieppe (Seine-Maritime) sur la Manche (source : wikipedia)


Dieppe (Seine-Maritime) est aujourd'hui une cité paisible de 30 000 habitants sur le littoral de la Manche, à 60 kilomètres de Rouen. 


L’histoire de Dieppe, dont l’existence est attestée depuis les alentours de l’an mille, ne fut pas un long fleuve tranquille, loin s’en faut. D’abord point de transit privilégié entre la Normandie et l’Angleterre au temps des ducs-rois, la cité portuaire devint ensuite une place stratégique d’importance, face à une Albion d’humeur souvent belliqueuse.


Dieppe et son Histoire Dieppe28-port-lebourg

Albert Lebourg, Le Port de Dieppe, 1893, Toulouse, Fondation Bemberg.


Ses dix longs siècles d’odyssée regorgent d’épopées maritimes, sur fond de fracas des canonnades, de parfums d’épices venues d’horizons lointains, de voiles claquant au vent et de ces chants de matelots, si chers à Mallarmé.


« Ny les feux des souffres ardents,
Ny des pyrates l’équipage
Pillant sur la mer en tout temps,
N’ont faist en ceste nef dommage :
Quoy que souvent par grand orage
Soit assaillie ; elle est habille,
Elle sçait de bien nager l’usage
Elle a bon mast, et ancre et quille. »


C’est là le premier couplet de la Ballade sur le blason et devis des armoieries de la ville de Dieppe, dédiée à la Vierge, composée à une date indéterminée par les Dieppois eux-mêmes pour témoigner de leur résilience face aux caprices de la nature et aux assauts des hommes. « Pyrates », « souffres ardents », « grand orage », « bon mast, et ancre et quille » : toute l’histoire de la cité pourrait presque se résumer par ces quelques mots. Jugez plutôt.


Dieppe et son Histoire Dieppe01-chateau

Le château de Dieppe, veillant sur la falaise surplombant la ville (:copyright: Stéphane William Gondoin).


Une cité commerçante


Simple port de pêche au nom d’origine viking, dont l’existence est attestée en 1030, Dieppe prend de l’importance avec la conquête de l’Angleterre par les Normands, dans les années 1066-1071, en devenant un point essentiel du trafic transmanche.


Pillée et incendiée une première fois par Philippe Auguste en 1195, la cité tombe dans l’escarcelle du Capétien, comme l’ensemble de la Normandie, en 1204. Elle tisse alors de nouveaux liens commerciaux, notamment avec la Ligue hanséatique.


Dieppe et son Histoire DieppeVC-ango

Buste de Jean Ango, au château-musée de Dieppe (:copyright: Stéphane William Gondoin).


Au XIVe siècle, durant une pause dans la guerre de Cent Ans, des marchands dieppois se lancent dans l’exploration des côtes africaines et établissent des comptoirs sur les côtes actuelles du Libéria et du Ghana pour importer ivoire et épices. Mais l’invasion de la Normandie par les Anglais, dans les années 1417-1419, avec à la clef l’occupation de leur ville, met un terme à ces aventures.


Au lendemain du conflit, les navigateurs normands tentent de recouvrer leurs anciennes positions africaines, mais elles sont dorénavant la propriété des Portugais, qui les reçoivent à coups de canons. Nos Dieppois tournent donc la proue de leurs vaisseaux vers le Nouveau Monde. Certains d’entre-eux, à l’image de Jean Ango, n’hésitent pas à se lancer dans la guerre de course.


Ango assure ainsi sa prospérité en capturant les navires ramenant vers l’Espagne le fabuleux trésor de Cuauhtémoc, dernier des empereurs aztèques. Cette richesse colossale lui permet de financer les expéditions du Florentin Giovanni da Verrazzano, qui découvre en Amérique l’emplacement de la future ville de New York, et celle des frères Parmentier, qui doublent le cap de Bonne-Espérance et atteignent les côtes de Sumatra.


Dieppe et son Histoire DieppeVC-duquesne

Alexander Joseph von Steuben, Marquis Abraham Duquesne, Londres, Royal Museums Greenwich. 


Toutes les connaissances acquises en matière de navigation donnent naissance à l’école hydrographique de Dieppe, qui éditera cartes et portulans, et formera des générations de navigateurs.


Ainsi Abraham Duquesne, l’un des grands marins au service de Louis XIV. On retrouvera aussi nombre de Dieppois parmi les fameux flibustiers qui feront régner la terreur sur les Caraïbes durant tout le XVIIe siècle, depuis la célèbre île de la Tortue.


Cet âge d’or s’achève le 22 juillet 1694, quand une armada de 120 vaisseaux anglais et néerlandais mouille au large du port. Les habitants comprennent vite de quoi il en retourne et fuient au loin, pendant que 1 100 boulets pleuvent sur leur cité et la détruisent à 70 %.


Dieppe et son Histoire Dieppe27-musee

Jacques-Émile Blanche, La plage de Dieppe face au Casino, musée des Beaux-Arts de Rouen. 



Déclin et renouveau


C’en est pratiquement terminé du commerce à l’échelle planétaire, en quête d’épices et de tabac, du bel ivoire et de son tissu artisanal local, du temps de la flibuste et des expéditions d’exploration au long cours. Reconstruite de 1712 à 1720 sur les plans de l’architecte Antoine de Ventabren, grand admirateur de Vauban, Dieppe consacre désormais l’essentiel de ses forces vives à l’halieutique.


La ville connaît un renouveau au XIXe siècle grâce à la mode des bains de mer et devient une station très prisée du Tout-Paris, mais aussi…. du Tout-Londres ! L’arrivée du train en 1848, et l’établissement de lignes permanentes assurées par des vapeurs avec l’Angleterre, facilitent cet essor. Dieppe se dote d’hôtels, de splendides villas et d’un casino. À côté des beaux quartiers vit cependant une population très pauvre, qui tire essentiellement sa subsistance de la pêche.


Épargnée par la Première Guerre mondiale, Dieppe est en revanche frappée de plein fouet par la Seconde. Les Alliés y tentent un débarquement le 19 août 1942, qui se solde par un échec sanglant. Elle subit par ailleurs de lourds bombardements en 1944. Abandonnée par les Allemands le 31 août de cette même année, après avoir fait sauter les installations portuaires, elle est libérée par les Canadiens le lendemain.
Revenir en haut Aller en bas
mimi1260
Administrateur
mimi1260


Messages : 40584
Qualité : Qualité
fidèle en amitié

Dieppe et son Histoire Empty
MessageSujet: Re: Dieppe et son Histoire   Dieppe et son Histoire Icon_minitimeDim 22 Mai 2022 - 8:51

Jean Ango (1480 - 1551)


L'armateur qui ouvrit la France sur l'outre-mer


Dieppe a joué un rôle majeur dans les explorations maritimes du XVIe siècle, sous l'impulsion de Jean Ango (1480-1551), le plus célèbre de ses armateurs.


Situé à l'embouchure d'une vallée normande, le port pratiquait depuis le Moyen Âge la pêche hauturière. En marge de la pêche, il avait développé l'artisanat de l'ivoire à partir des dents de cachalot. En 1282 et 1385, des navigateurs dieppois auraient été les premiers Européens à accoster en Côte d'Ivoire, aussi appelée Côte des Dents, en vue d'y charger des défenses d'éléphant pour leurs ateliers d'art.


Dieppe et son Histoire Ango

Jean Ango, sa femme et sa fille en prière (vers 1515, miniature tirée des Heures d'Ango, BNF) 


L'armateur Jean Ango acquiert une prodigieuse fortune en pratiquant la « guerre de course » avec l'appui du roi François Ier dont il est l'ami.


Ses coups de main sont une réplique aux Portugais qui prétendent saisir tout navire autre que les leurs s'aventurant sur les côtes d'Afrique. Il lance par ailleurs des expéditions maritimes comme celle du florentin Verrazano, qui explore la côte nord-américaine...


Dix ans plus tard, le Malouin Jacques Cartier se lancera sur ses traces et offrira le Saint-Laurent à la France.


Jean Ango est à l'origine de la découverte de Terre Neuve par Aubert ainsi que de l'archipel indonésien des Moluques par les frères Jean et Raoul Parmentier. Ces derniers inventent en 1529 le rite bouffon du « Baptême de la Ligne ». Il se pratique encore sur tous les navires au passage de l'Équateur. En récompense de ses succès, Jean Ango est nommé gouverneur de Dieppe par le roi. Le port normand devient alors le plus important du royaume, jusqu'à compter environ 40 000 habitants, un chiffre considérable pour l'époque.


À Varengeville, près de Dieppe, l'armateur fait construire par des architectes italiens un superbe manoir qui porte son nom.
Dieppe et son Histoire ManoirAngo



Après sa mort, le dieppois Jean Ribault commande encore une expédition pour explorer la Floride. De confession protestante, il agit à l'instigation de l'amiral de Coligny, chef des protestants français, qui veut encourager la colonisation de l'Amérique par les réformés et a déjà envoyé une expédition française au Brésil.
Revenir en haut Aller en bas
mimi1260
Administrateur
mimi1260


Messages : 40584
Qualité : Qualité
fidèle en amitié

Dieppe et son Histoire Empty
MessageSujet: Re: Dieppe et son Histoire   Dieppe et son Histoire Icon_minitimeDim 22 Mai 2022 - 9:08

19 août 1942 - Débarquement des Canadiens à Dieppe


Au printemps 1942, Les États-Unis viennent à peine d’entrer en guerre contre Hitler et l'Axe Berlin-Rome-Tokyo mais Churchill et Roosevelt envisagent d'ores et déjà un débarquement sur les côtes de la Manche.


En attendant que les conditions de ce débarquement soient réunies, Churchill veut multiplier les opérations de harcèlement sur le front occidental en vue de soutenir le moral de ses troupes et également immobiliser des divisions allemandes qui feront défaut sur le front de l'Est, où les troupes soviétiques résistent tant bien que mal à l'offensive de la Wehrmacht.


Le port de Dieppe est choisi pour être l'un de ces raids de diversion. Entre les estuaires de la Seine et de la Somme, il a l'avantage d'être assez proche des côtes anglaises pour permettre un soutien aérien. L’objectif est de tester les défenses allemandes du Mur de l'Atlantique, détruire en particulier une station radar et rembarquer enfin.


Ce sera le plus grand raid allié de la Seconde Guerre mondiale. Un sanglant fiasco six mois avant le début des débarquements qui, de l’Afrique du Nord à l’Italie et la France, seront tous couronnés de succès...

Dieppe et son Histoire Dieppe1942

Le débarquement de Dieppe (1942)


Une opération commando à grande échelle


L'organisation du raid de Dieppe est confiée par Churchill à Lord Louis Mountbatten (37 ans), proche parent de la famille royale, par ailleurs un officier de marine brillant, efficace et audacieux. À la tête de la Direction des opérations combinées (Combined Operations Headquarters) depuis le 27 octobre 1941, il a en charge les opérations de harcèlement chères à Churchill. Il ne doit d'ailleurs des comptes qu'à ce dernier et à son cabinet de guerre, au grand dam de l'état-major britannique.


Mountbatten a déjà lancé avec succès des opérations commandos, en particulier contre le port de Saint-Nazaire. Cette fois, il s'agit de manoeuvrer non plus quelques centaines de soldats d'élite aguerris mais plusieurs milliers de soldats qui n'ont pour la plupart pas encore combattus. Initialement prévue le 7 juillet 1941, l'opération  doit être in extremis annulée en raison des mauvaises conditions météorologiques...


Tragique fiasco


L'opération débute enfin le 19 août 1942, vers 4h30 du matin, par cinq assauts simultanés sur les plages de Dieppe et des alentours, sur une vingtaine de kilomètres. Placée sous le commandement du major général J.H. Roberts, elle a pour nom de code Jubilee. 


Plus de six mille hommes de troupe sont engagés. Parmi eux figurent 1005 commandos britanniques, 50 rangers américains, 15 Français et surtout 4 963 hommes et officiers de la 2e division d'infanterie canadienne, dont le régiment franco-canadien des fusiliers Mont-Royal. C'est à eux que revient l’assaut principal sur la très grande et très large plage de galets du port normand.


Mais un convoi allemand a repéré plus tôt que prévu les 250 bateaux de la flotte alliée et donné l'alerte de sorte que l'effet de surprise ne joue pas.


Croyant le grand débarquement arrivé, les Allemands dépêchent leurs meilleures escadrilles. 800 avions alliés et 450 allemands vont se mesurer dans ce qui restera la plus grande bataille aérienne de la Seconde Guerre mondiale après la bataille d’Angleterre. 106 appareils alliés sont perdus contre 48 allemands. Au nombre des alliés figurent 49 pilotes français. Six seront abattus, dont le commandant François-Émile Fayolle, touché par la DCA. Il venait d’être nommé commandant du Squadron 174 de la Royal Air Force (RAF) sur Hurricane. 


Les batteries allemandes de la côte et la Luftwaffe mitraillent et bombardent sans répit les plages. Les fantassins peinent à avancer et sont fauchés par les éclats de galets projetés par la mitraille ! Les chars Churchill arrivent quant à eux à franchir la plage de galets. Ils atteignent la grande prairie du front de mer mais sont arrêtés par le tir nourri des batteries. 


Les opérations de flanc ne réussissent guère mieux. Leur seul succès sera la destruction de la batterie côtière Hess de Varengeville par le 4e Commando britannique commandé par le lieutenant-colonel Lord Lovat, qui se rendra célèbre lors du Débarquement de Normandie. Au pied du village, on peut toujours monter sur la falaise par la valleuse empruntée par le commando. L’érosion aidant, on aperçoit le long du littoral des blockhaus tombés en mer.


Dieppe et son Histoire Dieppe-7

Prisonniers canadiens dans les rues de Dieppe (août 1942)


Le débarquement vire à la tragédie. L'ordre d'évacuation est donné dès 11h du matin ! La retraite en désordre va laisser 1197 tués et deux mille prisonniers, sans compter 46 victimes civiles.


Les Alliés tirent heureusement toutes les leçons de cet échec héroïque. Ils décident que le futur débarquement en Europe de l'Ouest aura lieu sur des plages à l'écart des ports existants. Dans cette perspective, ils se lancent dans la mise au point d'un grand port artificiel. Ce sera Arromanches... et le 1er septembre 1944, c’est à la 2e DI canadienne que reviendra l’honneur de libérer enfin la ville de Dieppe.


Un cimetière pour honorer la mémoire des Canadiens


Dieppe et son Histoire Dieppe-4

Tombe du commandant François-Émile Fayolle au cimetière canadien :copyright: photo François Rousseau


Le cimetière canadien des Vertus, à 5 kilomètres de Dieppe, est le premier construit par la CWGC (Commonwealth War Graves Commission) en 1940, pendant la campagne de France, pour accueillir les soldats décédés en milieu hospitalier.


À l’issue du raid de Dieppe, les habitants transportent eux-mêmes dans ce cimetière les soldats canadiens morts en opération.


En 1949, le cimetière a encore accueilli des pilotes et marins morts dans la région. Une émouvante cérémonie s’y déroule chaque 18 août au soir.
Dieppe et son Histoire Dieppe-5

Mitrailleuse Vickers venant d’un chasseur Spitfire :copyright: photo François Rousseau


Un Mémorial a été par ailleurs ouvert en février 2002. Il est devenu un site de pèlerinage pour les Canadiens.


On y trouve une collection d’uniformes de soldats ayant participé au raid, des photos, journaux et films. Toutes les pièces sont des dons de soldats, de régiments ou même de Dieppois. Par exemple, une mitrailleuse Vickers venant d’un chasseur Spitfire MkVb du Squadron 403 tombé à Saint-Aubin-le-Cauf et récupérée ensuite par des enfants...


François Rousseau
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Dieppe et son Histoire Empty
MessageSujet: Re: Dieppe et son Histoire   Dieppe et son Histoire Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Dieppe et son Histoire
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» débarquement de Dieppe
» Vol de tableaux dans l'église Saint Jacques de Dieppe
» lui aussi a son histoire
» Un peu de pré-Histoire .........
» histoire de ponts

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum des Gens Ordinaires :: Le coin culturel :: Histoire, sites historiques pour ne pas oublier - débats -témoignages-
Sauter vers: