«Gilets jaunes» : indignations après des agressions homophobes, islamophobes et anti-Noirs