Le forum des Gens Ordinaires

Forum de discussions entre amis du net. Ouvert à tous.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Honteux.

Aller en bas 
AuteurMessage
Raboliot
Citoyen-ne
avatar

Messages : 1300
Qualité : Toutes sauf une

MessageSujet: Honteux.   Mar 17 Avr 2018 - 14:09

Comment une vidéo YouTube sur Impots.gouv.fr offre vos données à Google

En rendant obligatoire le visionnage d'une vidéo YouTube sur le prélèvement à la source pour déclarer ses revenus, Bercy offre un boulevard à Google pour collecter les données personnelles de millions de Français.

La vidéo expliquant le prélèvement à la source a été visionnée plus de 4 millions de fois en une semaine
Crédit : Impots.gouv Benjamin Huepro
Journaliste RTL
publié le 17/04/2018 à 13:33

À quelques semaines de l'entrée en vigueur du règlement européen sur la protection des données personnelles et en plein scandale Facebook, l'initiative de l'administration fait désordre. Depuis le 11 avril, la direction générale des Finances publiques (DGFiP) oblige les contribuables à visionner une vidéo présentant le fonctionnement du prélèvement à la source pour accéder au site impots.gouv, sur lequel ils peuvent effectuer l'ensemble de leurs démarches fiscales en ligne. Hébergé par YouTube, le clip expose les données de millions de Français aux pratiques de Google. Il a été visionné à plus de 4,5 millions de reprises au 17 avril.

Depuis près d'une semaine, les internautes doivent regarder la vidéo à chaque fois qu'ils souhaitent accéder à leur espace personnel, pour déclarer leurs revenus de l'année 2017 en ligne, par exemple. Pas la peine de rafraîchir sa page ou de redémarrer son navigateur. Jusqu'au 17 avril, il était impossible de passer le tuto gouvernemental sans le visionner pendant au moins soixante secondes. Depuis, il est possible d'accéder directement au site après seulement cinq secondes.

De nombreux internautes ont dénoncé un passage en force de l'administration fiscale. La direction générale des Finances publiques a défendu la démarche sur Twitter en expliquant que "quelques minutes d'attention pour une réforme d'envergure qui va concerner 37 millions de foyers fiscaux et plus de 3 millions d'entreprises" lui semblait "acceptable".

Google peut connaître votre régime fiscal

L'intention de Bercy de faire preuve de pédagogie auprès des citoyens est louable, alors que le fonctionnement du prélèvement à la source demeure flou pour une bonne partie d'entre-eux. Mais la méthode interroge. La direction générale des Finances publiques a choisi d'utiliser YouTube, filiale de Google, pour héberger sa vidéo. Or, pour chaque vidéo diffusée sur la plateforme, le géant américain collecte des données personnelles sur les internautes en déposant des cookies, des mouchards publicitaires, sur leurs ordinateurs.

La vidéo étant affichée par défaut, le service américain peut collecter les informations de navigation de millions de contribuables, qui n'auront jamais exprimé leur consentement, avec la bénédiction de l'administration. Google peut ainsi retracer leur parcours et connaître les sites qu'ils ont visité en amont et en aval de leur déclaration d'impôts. Si la personne est connectée à son compte Google, les informations sont associées aux données collectées par Gmail, son agenda ou son moteur de recherche. Google peut ainsi connaître votre régime fiscale si vous avez effectué des recherches en rapport à votre situation avant d'effectuer votre déclaration.

Comme le relève le site spécialisé Next INpact, Bercy aurait pu mettre en oeuvre des ressources internes pour diffuser ce contenu, mettre à contribution des plateformes françaises comme PeerTube, plus respectueuse de la vie privée des internautes ou, a minima, activer le mode de confidentialité avancé de YouTube qui permet de limiter l'exploitation des données. Le service de communication de Bercy a justifié le choix de YouTube en raison de "sa capacité à supporter un très grand nombre de connexions simultanées", indique Le Point.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Honteux.   Mer 18 Avr 2018 - 17:39

Oui, les océans sont saccagés, pollués, la forêt amazonienne est détruite, le désastre sanitaire des populations va crescendo et... Google risquerait (hypothèse non vérifiée), selon cet article, de connaître mon régime fiscal?

En effet, en voilà une nouvelle dramatique s'il en est...
La paranoïa prendrait-elle le pas sur la vie?

Si vous craignez des indiscrétions informatiques, un seul moyen:
supprimez votre connexion Internet, car dès que vous êtes connectés, vous pouvez d'une façon ou d'une autre être "fiché" dans une base de données.
Enfin, c'est ce qu'on peut lire parfois, mais je n'en sais rien car je n'ai pas les moyens de vérifier cette info, ni la précédente sur Google et Youtube.

Et vous, pouvez-vous affirmer qu'elle est exacte?

Demain, un journaliste écrira que le gouvernement a décidé de mettre la grossesse à 6 mois pour limiter les frais d'arrêt de travail et, comme un seul homme, tout le monde sera scandalisé?
Revenir en haut Aller en bas
Noel
Admin
Admin
avatar

Messages : 32028
Qualité : Plein

MessageSujet: Re: Honteux.   Mer 18 Avr 2018 - 21:12

reflexion
Revenir en haut Aller en bas
http://www.gensordinaires.com/
cabichot
Membre
avatar

Messages : 836
Qualité : Qu'est ce que c'est ?

MessageSujet: Re: Honteux.   Jeu 19 Avr 2018 - 14:45

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Honteux.   Jeu 19 Avr 2018 - 18:27

On va me prélever de ........... 0 € salutation santa geek
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Honteux.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Honteux.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Activia et Actimel. Lamentable et honteux
» MAC c'est même pas une marque "pro" de MU!!!
» J'ai tellement honte de moi
» petite boule dure
» Le bizutage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum des Gens Ordinaires :: Le coin salon :: Le coin des Râleurs-
Sauter vers: