Le forum des Gens Ordinaires

Forum de discussions entre amis du net. Ouvert à tous.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Il y a 100 ans ...

Aller en bas 
AuteurMessage
Rolande
Moderateur
Moderateur
avatar

Messages : 7733
Qualité : souriante

MessageSujet: Il y a 100 ans ...   Sam 25 Juil 2009 - 21:56




Louis BLERIOT



Cambrai 1872 - Paris 1936



L'aviateur Louis Blériot traversa la Manche le 25 Juillet 1909.

sources : Encylopédie Alpha

Cent ans de vie dans la région


Louis Blériot est né à Cambrai le
1er juillet 1872, dans l'ancien hôtel
de Coteau de Semancourt.
Il a deux frères qui partiront au Canada.
Ses deux soeurs partiront aux U.S.A.
Il a fait ses études à Cambrai à l'institut
Notre-Dame
A Amiens il
prépare l'entrée à l'Ecole
Centrale des arts et manufactures.
Il est diplômé à 23 ans et crée aussitôt
son entreprise
La société des phares Blériot
pour
exploiter son invention pour
les automobiles, le phare à acétylène.


















1904
Il consacre de plus en plus de temps à l'aviation naissante.
Il se lance dans la construction d'appareils en association avec Gabriel VOISIN.
Les deux hommes subissent
des échecs. Le Blériot Voisin II se retourne sur la Seine. Le Blériot IV connait le même destin.

1907 Il fabrique son premier monoplan le Canard, qui parvient à bondir dans les airs. Il vole sur la libellule
puis sur le Bleriot VII qui s'écrasent.

1909 Il se trouve au bord de la ruine. Il vend ses brevets aux anglais pour financer ses recherches.

BLERIOT BAT RECORD SUR RECORD
1909
Il vole pendant 47 minutes sur 42 km sur le Blériot XII.







Le quotidien anglais "LE DAILY MAIL" offre un prix de 1000 livres
à l'aviateur qui traversera la Manche.
Louis Blériot se porte candidat avec le Blériot XI tandis
que le
français Hubert Latham
tente sa chance à bord de l'Antoinette IV
conçu pat l'ingénieur Léon Levavasseur.

Le 19 Juillet, Latham décolle de Sangatte, près de Calais, vers l'angleterre.
Le moteur
s'arrête au bout de 15 km. Latham est contraint à amerrir.
Il veut renouveler sa tentative et demande qu'on lui envoi
un autre avion
l'Antoinette VII.






Blériot saisit sa chance le 25 Juillet.
Il décolle du lieu-dit "LES BARAQUES"situé
sur la commune
de Sangatte à heures 35 du matin. a heures 12, il
attérit de l'autre
côté de la Mance à Douvres.
La distance de 33,7 km
est couverte
en 37 minutes en volant à
une
altitude de 100 à 150 mètres.
La vitesse est d'environ 55 kilomètres à
l'heure.



Suite à son exploit , il crée une école d'aviation et devient propriétaire
et directeur d'un important établissement
de constructions aéronautiques.


En 1929, Louis Blériot répète son exploit avec le même appareil.

BLERIOT PLAGE est un lieu-dit qui a vu le jour en 1936,
à la
mort du célèbre aviateur.
Louis Blériot n'avait jamais accepté cet
honneur de son vivant.




LE MONOPLAN BLERIOT XI






Louis Blériot a accompli sa performance sur un avion qu'il a conçu
avec l'aide de l'ingénieur Raymond Saulnier.

L'appareil
au fuselage de section rectangulaire, mesure 8 mètres de long
et 2,59
mètres de haut, Il pèse 220 kg.
Sa structure est faite de frêne, de
bambou et de tubes d'acier.
Ses ailes recouvertes de tissu caoutchouté sont larges de 2 mètres
en
moyenne et possédent une surface portante de 14 mètres carrés.



L'avion est équipé d'un moteur , refroidi par air,
de 3 cylindres de 25 chevaux, conçu par l'italien Allesandro Anzani
et d'une
hélice en bois de 2,08 mètres de diamètre, qui tourne à
environ 1600 à 1700 tours par minute.
L'appareil dirigé àl'aide d'un volant, atteint une vitesse
de 55 kilomètres à l'heure.

La stablilité latérale est assurée par le gauchissement de l'extrémié des ailes,
emprunté aux frères Wright.
A l'arrière, la stabilité en profondeur et en direction est due à un empennage
fixe de 2 mètres carrés pourvu de 2 ailerons.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.flickr.com/photos/myspi/
Varenge
Citoyen-ne
avatar

Messages : 13182
Qualité : J'aime les animaux, en particulier les chats

MessageSujet: Re: Il y a 100 ans ...   Dim 26 Juil 2009 - 12:21

bien
Super ce reportage, merci Rolande

cnul Pauvre Bléroit, s'il avait pu imaginer la folie des transports aériens d'aujourd'hui je pense qu'il n'aurait jamais essayé.
reflexion Je me demande si son imposante moustache n'avait pas un impact sur la vitesse de son coucou, elle devait avoir une forte prise au vent (sans il aurait peut être gagné quelques minutes)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.demographie-responsable.org
ladanette
Moderateur
Moderateur
avatar

Messages : 11340
Qualité : retraitèe dl'education nationale nationale

MessageSujet: Re: Il y a 100 ans ...   Dim 26 Juil 2009 - 18:11

Merci pour ces moments d'histoire
Revenir en haut Aller en bas
http://amiedeschats.rmc.fr
Noel
Admin
Admin
avatar

Messages : 32047
Qualité : Plein

MessageSujet: Re: Il y a 100 ans ...   Dim 26 Juil 2009 - 18:45

Comme on dit "ils en avaient en ce temps là" salutation à tout inventer et tout essayer avec les moyens de fortunes de l'époque. bien
Revenir en haut Aller en bas
http://www.gensordinaires.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Il y a 100 ans ...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Il y a 100 ans ...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum des Gens Ordinaires :: Le coin culturel :: Histoires et légendes-
Sauter vers: