Le forum des Gens Ordinaires

Forum de discussions entre amis du net. Ouvert à tous.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Il y a 50 ans ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rolande
Moderateur
Moderateur
avatar

Messages : 7733
Qualité : souriante

MessageSujet: Il y a 50 ans ...   Sam 13 Aoû 2011 - 13:20

study

HISTOIRE






Le mur de Berlin (en allemand Die Berliner Mauer)1, « mur de la honte » pour les Allemands de l'ouest et « mur de protection antifasciste » d'après la propagande est-allemande, est érigé en plein Berlin à partir de la nuit du 12 au 13 août 1961 par la République démocratique allemande (RDA)2, qui tente ainsi de mettre fin à l'exode croissant de ses habitants vers la République fédérale d'Allemagne (RFA)2,3. Le mur sépare physiquement la ville en Berlin-Est et Berlin-Ouest pendant plus de vingt-huit ans, et constitue le symbole le plus marquant d'une Europe divisée par le Rideau de fer. Plus qu'un simple mur, il s'agit d'un dispositif militaire complexe comportant deux murs de 3,6 mètres de haut4 avec chemin de ronde, 302 miradors et dispositifs d'alarme, 14 000 gardes, 600 chiens et des barbelés dressés vers le ciel. Environ 160 ressortissants de la RDA perdent la vie en essayant de le franchir, les gardes-frontière est-allemands et soldats soviétiques n'hésitant pas à tirer sur les fugitifs.
Vue du mur en 1986, la partie ouest couverte de graffitis et de peintures murales.
Reste du mur de Berlin, 2004
Entrée du secteur américain sur le Glienicker Brücke, 1985
Panneau indicateur de l'ancienne division allemande

L'affaiblissement de l'Union soviétique, la perestroïka conduite par Mikhaïl Gorbatchev et la détermination des Allemands de l'Est, qui organisent de grandes manifestations, provoquent, le 9 novembre 1989, la chute du « mur de la honte », suscitant l'admiration incrédule du « Monde libre » et ouvrant la voie à la réunification allemande. Presque totalement détruit, le Mur laisse cependant dans l'organisation urbaine de la capitale allemande des cicatrices qui ne sont toujours pas effacées aujourd'hui. Le mur de Berlin, symbole du clivage idéologique et politique de la Guerre froide, a inspiré de nombreux livres et films. Aujourd'hui, plusieurs musées lui sont consacrés.




Vue du mur en 1986, la partie ouest couverte de graffitis et de peintures murales.



Que reste-t-il aujourd'hui du Mur de Berlin qui, pendant près de trente ans, divisa la ville en deux...



Reste du mur de Berlin, 2004



Il y a 50 ans, le 12 août 1961, le conseil des ministres de la République Démocratique Allemande annonce «un dispositif de contrôle aux frontières de la RDA avec l'Allemagne de l'Ouest et les secteurs d'occupation occidentaux à Berlin». Le Mur de Berlin s’érige dans les jours qui suivent, séparant de facto une ville en proie à de fortes confrontations entre partisans de Moscou et de Washington.

Les Berlinois n’imaginent pas alors qu’ils vont être séparés pendant près de trente ans, jusqu’à la chute du Mur le 9 novembre 1989 qui réunifie la ville tout aussi brutalement qu’elle fut divisée. Tentant d’oublier les stigmates de l’Histoire au plus vite, Berlin détruit, reconstruit et efface les traces. Que reste t-il aujourd’hui de cette dichotomie urbaine, économique et culturelle ? Quelques habitants et amoureux de la Ville nous ont donné leur sentiment à ce sujet.




Existent-ils encore des préjugés?

Pour Alain Le Treut, journaliste et chercheur résidant à Berlin, les préjugés perdurent, sans être extrêmement violents: «Les Ossis voient par exemple les Wessis comme des personnes plutôt arrogantes et portées sur la consommation, les Wessis voient dans le comportement des Ossis des survivances du système communiste.» A la Cité universitaire, les jeunes Berlinois parlent d’une même voix quand il s’agit de décrire le style Est Allemand.

Anna, 23 ans, s’esclaffe: «Ils ont un style particulier, tout droit sorti des années 80!». «Ils», ce sont ces personnes au look un peu grunge, jeans troués et chevelure verte, très souvent issues des banlieues Est et qui vivent dans une certaine nostalgie du régime communiste, «l’Ostalgie».



Et la séparation spatiale?

La majeure partie du dispositif frontalier de la RDA a disparu en 1990 et 1991. «Il ne reste que très peu de vestiges du Mur, même si certains ont été reconstitués. En se promenant les touristes me demandent souvent de quel côté on se trouve», raconte Marc Fray, rédacteur en chef du site berlinenligne.com et fin connaisseur de la ville.

Pour lui, plus de ségrégation spatiale entre Est et Ouest: «Berlin, beaucoup plus que Paris, est une ville de quartiers (les Kieze). L’identité des Berlinois se forge beaucoup plus par rapport à leur Kiez d’origine que par rapport au fait d’habiter Berlin Est ou Berlin Ouest.»



Berlin, réunifiée par la Culture?

Marc Fray insiste aussi sur la forte attractivité de Berlin Est, lieu de fête et de culture très convoité par les jeunes et les bobos. La dynamique culturelle à Berlin est très forte et permet de dépasser les anciennes confrontations politiques, comme le confirment Markus et Marika. Ce couple d’artistes habite Berlin Est alors qu’ils ont grandi à l’Ouest. «Ici il règne une effervescence incroyable, un contexte fabuleux pour créer.»

La ville est devenue un acteur majeur de la scène culturelle internationale, attirant de très nombreux créateurs et artistes étrangers. Et son rayonnement ne fait que s’accroître, laissant peu à peu le spectre de la division de la Ville se dissiper. «La culture, c'est ce qui demeure dans l'homme lorsqu'il a tout oublié», disait l’académicien Edouard Herriot.

article de Anabelle Gentez




Le Mur de Berlin, le 11 août 2011, cinquante ans après sa construction. Markus Schreiber/AP/SIPA
Revenir en haut Aller en bas
http://www.flickr.com/photos/myspi/
Noel
Admin
Admin
avatar

Messages : 29605
Qualité : Plein

MessageSujet: Re: Il y a 50 ans ...   Jeu 1 Déc 2011 - 20:38

lu
Revenir en haut Aller en bas
http://www.gensordinaires.com/
 
Il y a 50 ans ...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum des Gens Ordinaires :: Le coin social :: Actualités générales, faits divers de nos régions que nous avons envie de faire partager.-
Sauter vers: